Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |

Accueil > Mots-clés > Personnalités > Albert de Rochas d’Aiglun

Albert de Rochas d’Aiglun

Eugène Auguste Albert de Rochas d’Aiglun est né à Saint-Firmin-en-Valgaudemar (Hautes-Alpes) le 20 mai 1837, fils d’Eugène de Rochas d’Aiglun, juge au tribunal de Briançon, et de Camille Jayet. Il est issu d’une famille notable de Gap, qui a donné des hommes de loi et un maire de Gap.

Après des études au Lycée de Grenoble, il entre à Polytechnique en 1857 et en sort officier du génie. Il prend sa retraite comme lieutenant-colonel (1888). Il est nommé administrateur de l’École polytechnique et fait partie, en qualité de secrétaire, du comité de rédaction du « Livre du centenaire ». Il se retire à Grenoble où il est mort le 2 septembre 1914. Il possédait une résidence à l’Agnelas, près de Voiron.

Il s’est marié le 20 novembre 1866 à Voiron avec Adèle Dode de La Brunerie, petite-nièce du maréchal Guillaume Dode de La Brunerie.

Il a laissé de nombreux ouvrages d’érudition sur l’histoire militaire des Alpes et les fortifications. En particulier, il a publié la correspondance de Vauban. Cependant, à la fin de sa vie, il s’est consacré à des études sur les phénomènes para-normaux : spiritisme, magnétisme, hypnose, etc. Aujourd’hui, il est surtout connu internationalement pour ces travaux. A notre connaissance, il n’existe pas d’études modernes sur ses recherches, ni de bibliographie complète de ses ouvrages.

(Source : http://www.bibliotheque-dauphinoise... )

Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |