Mode, beauté et accessoires divers

L’étymologie du mot parfum (per fumum, à l’aide de la fumée) permet de croire que ce nom fut réservé tout d’abord aux odeurs produites en brûlant des résines et des bois aromatiques, et qu’il fut donné ensuite, par extension ; à toutes les substances douées d’une senteur agréable. (...)

Dans un précédent article, nous avons vu que les parfums furent réservés d’abord au culte des dieux ; mais les anciens remarquèrent bien vite qu’ils avaient la propriété de conserver les substances animales en éloignant les parasites. De là leur emploi pour la conservation des cadavres. (...)

Les usages des parfums sont innombrables, Nous avons parlé de leur emploi dans les cérémonies du culte chez presque tous les peuples et dans la plupart des religions ; de leurs applications aux cérémonies funéraires et à la conservation plus ou moins parfaite des cadavres. On leur a trouvé des (...)

Nous avons examiné l’emploi des parfums dans les cérémonies religieuses et funéraires, dans les banquets ; il nous reste encore à parler de leurs usages en médecine et dans la toilette. Criton, Galien et Hippocrate avaient placé les parfums parmi les médicaments. Ce dernier, ayant vainement (...)

Protéger la plante du pied contre les rugosités du sol, tel est le premier but de la chaussure ; la sandale la plus primitive formée par une simple semelle fixée au pied suffit à le remplir. Pour mettre le pied lui-même à l’abri du froid, de la boue, de la pluie, il a fallu ajouter à la (...)

La Science illustrée a déjà publié sur les éventails et leur fabrication un important article, très documenté, de notre collaborateur M. Maisonneufve, dans lequel nos lecteurs trouvèrent une foule de renseignements sur ces instruments, qui tiennent une place si honorable dans l’arsenal de la (...)

L’instinct de coquetterie étant inné chez la femme, on peut affirmer hardiment que le peigne est aussi vieux que le monde. Les doigts de la main constituèrent bien certainement le premier peigne auquel succédèrent des ustensiles en os, en bois ou en corne dans lesquels des dents plus ou moins (...)

Nous ne savons quelle légende historique —d’autant plus accréditée qu’elle est justement moins fondée — attribue l’invention de l’éventail à Corisande d’Andouin, comtesse de Guiche et de Grammont, que sa beauté rendit célèbre sous le règne de Henri IV. L’éventail est beaucoup plus ancien que (...)

Réunir sous une même enveloppe portative, tous les instruments nécessaires pour un travail, tous les ustensiles d’une toilette compliquée, tous les bibelots que la mode exige qu’on porte, est une idée vieille comme le monde. Il s’est dépensé au cours des siècles beaucoup d’ingéniosité pour (...)

Les anciens savaient-ils remédier aux différentes infirmités de l’œil et, en particulier, aux défauts d’accommodation ? Sur ce sujet, comme sur beaucoup d’autres, Pline nous renseigner dans son Histoire naturelle. Il donne une foule de recettes employées de son temps pour éclaircir la vue (...)

Revenir en haut