Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |

Accueil > Articles scientifiques > Sciences de la vie > Botanique — Agronomie > Plantes grasses

Plantes grasses

 Définition :

JPEG - 57.2 ko

L’erreur est souvent faite de confondre Cactus et plantes grasses en général. Un petit rappel s’impose donc pour commencer. Voici la définition qu’en donne wikipedia :

Les plantes succulentes sont des plantes charnues, également appelées « plantes grasses », qui sont adaptées pour survivre dans des milieux arides du fait des caractéristiques du sol, du climat ou à forte concentration en sel. Dans ce dernier cas, on parle de plantes halophytes. Leur adaptation, différente de celles des plantes xérophytes proprement dites, est liée à leur capacité de stocker de l’eau dans les feuilles, les tiges ou les racines. Le terme vient du latin suculentus qui signifie « plein de suc ».

Principales familles de plantes succulentes
FamilleSucculentes (nombre d’espèces ?) OrganeDistribution
Aizoaceae 2000 Feuille Afrique du Sud
Agavaceae 300 Feuille Amérique du Nord, Amérique Centrale
Apocynaceae 500 Tige Afrique, Arabie, Inde
Asphodelaceae 500 Feuille Afrique, Madagascar
Cactaceae 1600 Tige Amériques
Crassulaceae 1300 feuille Monde entier
Cucurbitaceae 800 Amériques
Didiereaceae 11 Tige Madagascar
Euphorbiaceae 500 Tige ou/et feuille Afrique, Madagascar,inde
Geraniaceae 750
Portulacaceae 500 Feuille et tige Amériques

 Les croyances erronées sur les cactus :

JPEG - 69.3 ko

Il est fréquent de croire que les cactus étant pour la plus part des plantes de zones désertiques, qu’il leur Faut beaucoup de chaleur et jamais d’eau. Rien n’est plus faux. Une petite recherche sur les climats du monde vous surprendra beaucoup si vous croyez cela.

Ce que craignent les cactus avant tout :

  • Le manque de lumière : La plus part des cactus aiment le plein soleil. Les cactus épiphytes (Schlumbergera, Epiphyllum, Rhipsalis,...) préfèrent en général la mi-ombre.
  • L’eau stagnante : Ne jamais laisser un cactus dans un substrat gorgé d’eau. Il est impératif de le planter dans un substrat très drainant. Les climats d’origine de beaucoup de cactus ont une pluviomètrie réglée par des pluies d’orage. Pour donner un exemple, Il pleut autant dans le désert du nevada que dans les bouches-du-rhône (moyenne sur l’année).
  • Le gel : Les cactus gorgés d’eau craignent le gel. On peut donc leur faire passer l’hiver dans une serre froide en la garantissant contre les températures négatives. Seules quelques espèces supportent des gelées de courte durée et de faible amplitude.

En conclusion, un cactus appréciera plus d’être cultivé dans un endroit très lumineux avec un apport d’eau régulier durant la période estivale et une période hivernale sèche - surtout si vous espérez les voir fleurir.

 La Culture des cactus

Empotage/Rempotage : Un cactus doit être changer de pot tous les trois ans maximum. Prendre soin de vérifier l’état des racines et éventuellement de couper une partie de celles-ci pour limiter sa croissance. La terre à cactus doit être drainante et aérée. Le mélange idéal est constitué de 1/3 de terreau, 1/3 de sable de rivière et 1/3 de terre de jardin (remplacer une partie de la terre par du sable si elle est argileuse).

Arrosage : Copieux mais sans excès pendant la période estivale (Avril à octobre) Nul les restant de l’année.

Engrais : Inutile. Les cactus se contenteront des sels minéraux contenu dans le substrat surtout si vous les rempotez régulièrement.

Multiplication : Semis ou bouturage. Les semis doivent se faire à une température supérieure à 20°C et avec une humidité bien contrôlée. Le bouturage peut se faire, selon la variété, soit en détachant un rejet du pied de la plante mère soit en coupant une partie d’un tronc. Laisser sécher le tronçon à repiquer avant de le planter et ne pas arroser avant plusieurs jours.