Botanique de Jules Poisson

La petite famille des Morées, et dont le Mûrier est le type, renferme seulement quelques genres composés eux-mêmes d’un petit nombre d’espèces, à l’exception toutefois du genre Ficus ou Figuier, qui comprend à lui seul plus d’espèces qu’aucun autre genre du règne végétal. En sorte que cette famille, pauvre (...)

Hydnora Dans un précédent article, la Nature (voy. N° 181) a entretenu ses lecteurs d’une plante parasite, remarquable par la taille gigantesque de sa fleur, le Rafflesia. Cette plante est venue se ranger naturellement dans un groupe dont les représentants sont également parasites et charnus, et (...)

La Persicaire du Japon, plus couramment appelée Renouée du Japon, est une plante considérée comme invasive et inutile. La lecture de cet article va vous apprendre qu’on peut en faire une plante utile.

Parmi les conquêtes nombreuses de végétaux de l’Extrême-Orient, qui a tant fourni à l’horticulture européenne, le Bibassier est une de celles qui se sont maintenues dans la région méditerranéenne avec le plus de succès. Petit arbre de la famille des Rosacées-Pomacées, le Bibassier est gracieux par son (...)

C’est au printemps surtout qu’il convient de s’occuper des Orchidées dans notre région tempérée. Cette belle famille de plantes a de tout temps été remarquée et bien avant que les espèces exotiques et épiphytes ne jouissent d’une réputation qui a été poussée jusqu’à l’engouement, les Orchidées de nos bois (...)

Les estuaires et les anses maritimes des tropiques et des régions équatoriales sont les localités favorites des Palétuviers. S’il est des végétaux utiles à l’homme, il en est qui lui sont hostiles, et on peut dire que dans une certaine mesure, les Palétuviers sont de ce nombre. Il est notoire pour les (...)

Les contrées du globe qu’habitent les deux espèces connues jusqu’alors du genre Ravenala sont incontestablement les plus favorisées quant à la richesse et à l’exubérance de la végétation. Madagascar et les Guyanes sont deux noms qu’il suffit de prononcer pour qu’il n’y ait pas d’équivoque sur les (...)