L’herbier de Ferdinand Faideau

La tulipe des jardins (Tulipa Gesneriana) est originaire de la Russie méridionale, de la Turquie et de la Perse. Le mot tulipe viendrait du persan Thulyban, nom vulgaire d’une espèce. Conrad Gessner, fameux naturaliste, qu’on surnomma le « Pline de l’Allemagne », vit pour la première fois la tulipe à (...)

Tout le monde connaît sous ce joli nom deux plantes appartenant à des genres voisins : la pâquerette ou petite marguerite (bellis perennis), qu’on trouve en fleur d’un bout de l’année à l’autre sur les pelouses et le long des chemins, et la grande marguerite (leucanthemum vlugare), qui s’épanouit de mai (...)

La famille des Rhamnées fournit aux jardins d’agrément un grand nombre d’arbustes et quelques herbes dont les fleurs ne présentent, en général, rien de particulièrement brillant, mais ils sont rustiques, peu exigeants pour le sol, croissent bien à l’ombre et sous le couvert des grands arbres ; on peut (...)

Le Liseron des champs (Convolvulus arvensis) est une des plantes les plus connues et les plus populaires en France et dans toute l’Europe tempérée. Dès la fin de mai, on aperçoit au pied des haies, et dans les champs, Sa tige enroulée autour des graminées, ses feuilles semblables à des fers de flèche (...)

Les Silènes sont de plus en plus employés dans la décoration des jardins. Leur floraison est abondante, de longue durée, et ils exigent peu de soins. Leurs fleurs, blanches ou roses, sans briller d’un grand éclat, sont fort gracieuses. Toutes ces raisons expliquent suffisamment la faveur dont ils (...)

Les sisymbres sont des crucifères très communes en France et dans les régions tempérées. Ce sont des plantes à fleurs peu apparentes, dépourvues pour la plupart d’odeur, et rien, sur elles, n’attire l’attention. Leurs feuilles sont le plus souvent, profondément découpées ; leurs corolles, qui n’ont que (...)

Le mot Saule vient d’un mot sanscrit qui signifie eau ; on le fait aussi dériver du celtique sal lis qui veut dire près des eaux. Ils affectionnent, en effet, pour la plupart, le bord des eaux ; il en est cependant qui végètent sur les pentes élevées des montagnes les plus arides. Les saules sont (...)

Les amarinthes appartiennent à l’immense famille des ombellifères. Très voisines de la carotte sauvage, si commune dans tous les endroits incultes, au bord des routes, dans les près, et de la Sanicle d’Europe, qu’on rencontre dans nombre de bois humides, ces plantes sont très rares en France. Elles ne (...)

Ces plantes constituent l’un des genres les plus gracieux de la superbe famille des Liliacées, qui comprend tant de plantes ornementales, Leur nom, qui signifie lait d’oiseau (du grec gala, lait ; ornithos, oiseau) vient d’une expression grecque fréquemment employée pour désigner une merveille. Ce (...)

Le genre Sedum, le plus important de la famille des Crassulacées, comprend 120 espèces répandues la plupart dans les climats tempérés et subtropicaux, en Europe, en Asie occidentale, dans l’Afrique australe et dans l’Amérique du Nord. En France seulement, on en compte plus de vingt espèces, dont (...)