La cheminée

Les Anciens n’ont pas connu la cheminée d’appartement. Le combustible destiné au chauffage domestique était placé dans un brasier ou dans un chariot à feu plein de braise ardente que l’on transportait dans les différentes salles. Chez les Grecs, ces boîtes en métal plus ou moins décorées et reposant sur (...)

Quel fut l’auteur de cet utile autant qu’ingénieux instrument ? Une légende en attribue l’honneur à un Scythe du nom d’Anacharsis qui vivait au VIe siècle avant notre ère. La légende, comme nombre d’autres, est certainement fausse, car Homère, antérieur de beaucoup à Anacharsis, cite fréquemment le (...)

Au XVIe siècle la hotte assez disgracieuse qui surmontait les cheminées du moyen-âge prend moins de place et devient plus décorative ; elle s’aplatit, devient quadrangulaire et se charge de sculptures. Les cheminées de la Renaissance sont souvent d’une merveilleuse décoration : elles affectent (...)

Fourcroy, dans son Traité de Chimie édité en 1786, parle des applications que la cuisine peut retirer de la chimie. « Quelques personnes, dit-il, seront sans doute étonnées de voir l’art du cuisinier, auquel on fait ordinairement si peu attention, placé au rang de ceux que la chimie peut éclairer. Il (...)

Les principaux accessoires de la cheminée sont le soufflet, le chenet, la pelle, la pincette et le pare-étincelles. En dehors de leur utilité évidente, ils contribuent à l’ornement de l’appartement et forment, avec la cheminée, un tout complet. Nous avons déjà consacré au soufflet un article (...)