Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |

Accueil > Biographies de Scientifiques > Jean de LAMARCK

Jean de LAMARCK

Jean-Baptiste Pierre Antoine de Monet, chevalier de Lamarck(1er août 1744,
Bazentin, Somme -18 décembre 1829, Paris).

Il poursuit des études chez les Jésuites d’Amiens, de 1755 à 1759, avant d’entamer une carrière militaire en 1761, sous le nom de Chevalier de Saint-Martin. Il devient officier
sur le champ de bataille de Villingshausen, le 16 juillet de la même année.

Obligé de quitter l’armée en 1765, à la suite d’un accident, il travaille pendant quelque temps pour un comptable, puis il se consacre à des études de médecine et se passionne pour la botanique. En 1778, l’Imprimerie royale publie sa Flore française, où il donne des clefs dichotomiques permettant à chacun d’identifier les plantes. Cet ouvrage lui apporte une notoriété immédiate, et lui vaut d’être élu à l’Académie des sciences l’année suivante, avec l’appui de Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon. D’abord membre adjoint, il en devient titulaire en 1783 puis, enfin, pensionnaire en 1790, année où, spécialiste de botanique, il n’hésite pas, à cinquante ans, à se reconvertir avec succès, en étant nommé professeur d’Histoire naturelle des Insectes et des Vers au Jardin du Roi.

Il participe, en 1793, à la transformation du Jardin du Roi en Muséum national d’histoire naturelle, sous l’impulsion de Lakanal. Il y devient professeur de zoologie, chargé
d’enseigner la zoologie des invertébrés : c’est lui qui invente le mot « biologie » pour désigner la science des êtres vivants ; il fonde également la paléontologie des invertébrés.

Il passera plusieurs années à établir une classification raisonnée des animaux invertébrés.

Deux ouvrages lui permettent d’être considéré comme le fondateur de la théorie du transformisme, fondements du lamarckisme : Philosophie zoologique (1809) et Histoire naturelle des animaux sans vertèbres (1815-1822).

Il fut quatre fois veuf et devint aveugle pendant les dix dernières années de sa vie. Républicain convaincu, la Restauration sera pour lui source de rejet et de difficultés financières. Il meurt le 18 décembre 1829, à l’âge de 85 ans, dans sa maison au Muséum.
Ses restes sont jetés à la fosse commune du cimetière Montparnasse.

Ce texte de présentation provient de Wikipedia où vous trouverez d’autres informations sur Jean de LAMARCK