Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |

Accueil > Livres récents & nouveautés > Sciences de la Terre > Cap sur le grand continent blanc

Cap sur le grand continent blanc

Sylvain Mahuzier & Jean-Pierre Sylvestre

Mis en ligne par Lauryn le mardi 23 février 2016

JPEG - 65.6 ko

Cap sur le grand continent blanc
Auteurs : Sylvain Mahuzier & Jean-Pierre Sylvestre
Éditeur : Quae
Collection : Carnets de sciences
184 pages
20 euros
ISBN : 978-2-7592-2430-2

Quatrième de couverture

Véritable invitation au voyage, cet ouvrage nous transporte dans le nord de l’Antarctique, de la Terre de Feu à la Péninsule. Les auteurs nous proposent une immersion dans ce fabuleux univers austral : son évolution géologique, son climat, ses espèces végétales et animales parfaitement adaptées aux conditions climatiques extrêmes mais aussi sa fragilité et les mesures prises pour le protéger. Cap sur le Grand Sud !

Mon avis : cet ouvrage n’est pas une simple visite de l’Antarctique. Les auteurs ont, au contraire, choisi de fournir un maximum d’informations sans pour autant trop en faire. En 184 pages, il faut savoir être précis et ne pas s’attarder sur des détails qui ne feraient qu’alourdir l’ensemble. Là-dessus, les auteurs s’en tirent bien avec une construction logique et une mise en place intelligente de leur sujet. Voici le sommaire :

  • Un environnement extrême
  • Terres du bout du monde
  • Les stratégies du vivant face aux conditions extrêmes
  • Une vie abondante dans un milieu inhospitalier
  • L’homme dans le Grand Sud

Dans le premier chapitre, nous découvrons l’Antarctique à travers le temps, avec ses différents visages et l’évolution particulière - et parfois violente - de son climat. Puis, dans le chapitre suivant, il est question de chaque zone de l’Antarctique, avec une description du climat, de la faune et de la flore pour chacune et, dans cette partie, j’aurai personnellement souhaité la présence de cartes pour illustrer le texte. Je trouve que cela manque et qu’il en résulte une clarté moins bonne car on s’emmêle vite les pinceaux entre les lieux.
Le chapitre suivant entame une grosse partie du livre : le vivant. Sur deux chapitres, les auteurs décrivent chaque espèce de plante ou d’animal présente en Antarctique, avec leurs spécificités mais aussi avec des informations sur leurs capacités d’adaptation, les évolutions qu’ils ont subies pour s’adapter aux conditions extrêmes des lieux. L’ensemble est très intéressant et brosse un tableau impressionnant des possibilités de ces animaux ou de ces plantes, véritables machines à affronter le froid.
Puis, enfin, le livre se termine sur un chapitre dédié au passage de l’homme en Antarctique, à son impact sur cet écosystème fragile et, donc, sur la nécessité de le protéger. Il fournit un éclairage clair et dru sur la géopolitique des lieux, plutôt complexe, qui risque d’être influencée par la présence de richesses minières et pétrolière dans la région, sans compter le tourisme qui se développe vite (trop vite ?) avec l’incursion de nombreux navires de croisière. Le réchauffement climatique et la fonte alarmante des glaciers n’est bien sûr pas oubliée, avec les questions qu’elle soulève pour l’avenir de la planète, directement impactée par la montée des océans.

En bref : un ouvrage clair et concis, très intéressant, où fourmille quantité d’informations sur l’Antarctique et ses habitants. Une belle découverte pour toute personne curieuse d’en apprendre beaucoup plus sur le grand continent blanc.