Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |

Accueil > Livres récents & nouveautés > Sciences de la vie > Oiseaux marins entre ciel et mers

Oiseaux marins entre ciel et mers

Fabrice Genevois & Christophe Barbraud

Mis en ligne par Denis Blaizot le mercredi 5 août 2015

JPEG - 21.8 ko
Oiseaux marins entre ciel et mers
Fabrice Genevois
Christophe Barbraud

Oiseaux marins entre ciel et mers
Auteurs : Fabrice Genevois & Christophe Barbraud
200 pages
22 €
isbn : 978-2-7592-2328-2

Quatrième de couverture

Oiseaux de mer, oiseaux du large, se jouant des vents et des tempêtes furieuses, regagnent obstinément d’improbables îlots assaillis par les vagues. Une vie salée dans l’écume, à se moquer des terriens, pauvres naufragés volontaires…

Même s’ils ne constituent que 3 % des espèces d’oiseaux recensées sur la planète, les oiseaux marins ont colonisé tous les océans du globe, depuis les eaux équatoriales jusqu’aux mers polaires. Ils sont représentés par plusieurs familles qui n’ont parfois aucun lien de parenté direct, mais qui partagent de nombreux points communs, depuis les fous, les pélicans et les frégates des mers tropicales, jusqu’aux manchots de l’Antarctique et les pingouins de l’Arctique.

Au fil de l’évolution, les contraintes de l’environnement marin ont façonné chez ces espèces des adaptations remarquables, d’un point de vue morphologique, physiologique et comportemental. Les oiseaux marins détiennent ainsi de nombreux records au sein de la gent ailée : interminables voyages, plongées abyssales ou spectaculaires migrations…

Prédateurs situés en fin de chaîne alimentaire, sentinelles d’un monde en pleine mutation, ils sont les témoins de bouleversements qui affectent sensiblement les écosystèmes marins. De leur faculté à s’adapter aux nouvelles règles du jeu dépendra l’avenir de leurs populations, dont certaines montrent déjà les signes d’un déclin alarmant.

Mon avis : Ce livre est articulé en 6 parties :

  1. Entre deux mondes : Définition et différence entre oiseau de mer et oiseau de terre. Répartition géographique des principales espèces.
  2. Façonnés par les éléments : Comment leur adaptation à leur mode de vie a transformé les oiseaux marins de façon aussi radicale. Explication des différences morphologiques entre un albatros, qui peut rester très longtemps dans les airs, et un manchot empereur, qui peut plonger jusqu’au 564 m de profondeur et rester en apnée presque une 1/2 heure.
  3. Objectif Terre : Les oiseaux marins n’ont pas encore trouver de solution pour éviter de revenir à sur la terre ferme pour se reproduire. Mais chaque espèce a adapté son mode de reproduction à sa morphologie et à son lieu de vie. L’un pond un œuf dans un arbre, l’autre creuse un terrier...
  4. Un pari sur l’avenir : ou la difficulté de s’assurer une descendance
  5. Les maîtres de l’écume : Des mangeurs de krill de l’antarctique aux charognards qui suivent les ours polaires dans leurs chasses ; Vous saurez ce que mange chaque espèce et comment les oiseaux marins se procurent leur pitance.
  6. Menace sur l’océan : Pêche, chasse, pollution, changement climatique, introduction de nouveaux prédateurs. Vous connaîtrez toutes les menaces qui pèsent sur les millions d’oiseaux marins.

Comment toutes ces informations peuvent-elles tenir en si peu de pages ? Simplement parce que les auteurs ont un style épuré et vont droit à l’essentiel. Ce qui me va droit au cœur, moi qui déteste les discours ampoulés riches en détour inutiles. Que dire d’autre sur ce livre ? Peut-être qu’il m’a tellement plu que j’ai été tenté d’en faire la chronique avant d’avoir fini de le lire.

À noter que, n’étant pas moi-même un expert des oiseaux marins, je peux difficilement affirmer qu’il n’y a pas d’erreurs. Sur ce point je ne peux que faire confiance aux auteurs et au sérieux de l’éditeur.

En bref : Ce livre d’un format relativement réduit (200pages. 165 x 220) est riche d’informations sur toutes les espèces d’oiseaux marins. Il satisfera tout amateur d’ornithologie qui ne connaît pas le monde marin aussi bien que le simple curieux de la nature. Si je ne l’avais pas déjà, je l’achèterai volontiers.
Pas une page sans photo

PNG - 13 ko
Découvrez d’autres critiques de ce livre sur Babelio

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?