Accueil > Livres récents & nouveautés > Sciences de la vie > 50 idées fausses sur les serpents

50 idées fausses sur les serpents

Françoise Serre Collet et Allain Bougrain-Dubourg

Mis en ligne par Denis Blaizot le lundi 13 mai 2019

JPEG - 67.5 ko

Titre : 50 idées fausses sur les serpents
Auteurs : Françoise Serre Collet et Allain Bougrain-Dubourg (préfacier)
Éditeur : Quae (Hors Collection)
Publication : 28 février 2019
EAN13 Livre papier : 9782759227952
EAN13 eBook [PDF] : 9782759227969
EAN13 eBook [ePub] : 9782759227976
Nombre de pages Livre papier : 144
Prix : Papier 23,00 €, PDF 15,99 €, EPUB 15,99 €

Présentation de l’éditeur :

Au palmarès des animaux mal aimés, les serpents sont bien placés ! La peur et la fascination qu’ils inspirent ont de tout temps suscité les plus invraisemblables légendes, parvenues jusqu’à nos jours, ou des rumeurs qui circulent régulièrement sur Internet : « les serpents hypnotisent leurs proies », « les serpents tètent les vaches », « les écologistes lâchent des caisses de vipères par hélicoptère », « chair et alcools de serpents venimeux, des remèdes miracles », etc.

Au fil de ses voyages, l’auteure a collecté ces fausses idées pour mieux les réfuter. Elle en explique les origines et, surtout, pourquoi elles ne peuvent être vraies. D’ailleurs, si elles ne conduisaient pas aux injustes massacres subis depuis longtemps par les serpents, ces fausses croyances seraient tout bonnement cocasses. Superstitions et méconnaissance, héritées d’un imaginaire collectif assez universel, sont ici combattues par des explications scientifiques claires et accessibles. Les 50 fiches de ce petit livre offrent ainsi à tous les amateurs de nature l’occasion de s’initier à la biologie étonnante des serpents, et de découvrir de superbes espèces de tous pays à travers 170 photos.

Mon avis : Ah oui ! quand même ? Je ne pensais pas qu’on pouvait penser autant de c**** sur les serpents. Si certaines assertions ressortent du folklore, (mais font preuve de beaucoup de bêtise) que dire de celles qui attribuent à certains serpents la capacité de dévorer un éléphant ? du serpent minute qui vous tue en une minute ? Confusion éhontée entre minutus, minuscule, et minute l’unité de temps. je ne vais pas vous faire un résumé des 50 conneries... euh ! idées fausses... dont sont victimes les serpents ; de la vipère à l’anaconda en passant par le serpent marin( et non pas le serpent de mer). Bref, un tel amoncellement de monstruosités que si un serpent s’introduit dans ma cours, je lui donne asile sans considération du risque. Car des risques, il y en a peu si nous laissons ces pauvres bêtes tranquilles.

Vous l’avez compris. Un livre indispensable qu’il faut lire pour arrêt de dire et croire n’importe quoi sur des animaux qui ne le méritent pas... Vous saviez que le basilic.. Non ! pas la plante aromatique... naissait d’un œuf de coq ? si si ! vous aviez bien lu ! un œuf de coq. ;-) Eh oui ! Ce livre démystifie aussi l’origine de cet animal fabuleux et peu probable. On y apprend aussi quelques petites choses sur les mœurs d’autres animaux en péril par les activités inconsidérées de certains ... qui préfèrent leur grosse voiture à la survivance d’espèces animales qu’ils ne comprennent pas et ne souhaitent pas comprendre.

En bref : Un livre à lire absolument de peur de mourir trop ... Si quelqu’un connaît un serpent en manque d’affection, je pourrait éventuellement l’adopter, s’il s’entend avec les chats, les moineaux et les crapauds. Qu’il se nourrisse d’escargots et de limaces serait un plus appréciable.

N.B. : Il y a à ce livre un préfacier, Allain Boubrain-Dubourg et Xavier Bonnet, auteur de l’avant-propos [1]. Et je ne vois pas pourquoi le nom de l’un figure sur la couverture et pas celui de l’autre. Surtout qu’à longueur de texte égale, c’est le deuxième le plus intéressant.

PNG - 13 ko
Découvrez d’autres critiques de ce livre sur Babelio

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autre chroniques sur Livraddict

[1Ben non : ! Je ne sais pas s’il y a un mot pour désigner ces personnes :-)