Voyages aux pays du café

Jean-Pierre Blanc
Jeudi 29 décembre 2022

Titre : Voyages aux pays du café

Auteur : Jean-Pierre Blanc

Préface de Jean-Christophe Rufin de l’Académie française

Éditeur : Erick Bonnier

Date de parution : 17/11/2022

308 Pages

Prix : 35€

ISBN : 9782367602615

Quatrième de couverture :

À mi-chemin entre le carnet de route et le manifeste, ce livre plonge le lecteur au cœur d’une saga à travers trois continents – Amérique centrale, Afrique et Asie du Sud-Est. Au fil des pages largement illustrées par des photos grand format, on découvre des visages, des sourires, des scènes de vie ponctuées d’anecdotes, des hommes et des femmes qui collaborent par leur travail à la grande histoire du café.

Du Mexique à Cuba, en Haïti ou encore à Sao Tomé, des Grands Lacs à l’Éthiopie en passant par le Zimbabwe et jusqu’au Myanmar et le Laos, près de 25 millions de familles vivent de la culture du café. Cette chaîne humaine est la clé de la réussite d’une filière, dont le niveau de développement est inégal d’un pays à l’autre, selon son histoire. Mais toutes sont dignes d’intérêt et méritent d’être connues…

Voici le message de Jean-Pierre Blanc, défricheur infatigable, qui a parcouru la planète pour offrir sur nos tables les meilleurs crus. Ce faisant, il a développé sa vision d’une économie plus responsable, née d’une rencontre avec le Padre Van der Hoff – cofondateur du label Max Havelaar.

Après avoir lu cet ouvrage, votre café du matin n’aura plus la même résonance.

Mon avis : Quand vous prenez ce livre entre vos mains, vous sentez qu’il a quelque chose de particulier. En effet, tous les livres n’ont pas les coins arrondis ni ne se ferment par un élastique… comme tout bon carnet qui se respecte. Et l’auteur annonce assez vite la couleur : ce livre n’est pas un traité de caféiculture ; pas plus qu’un précis de torréfaction ; encore moins un guide de dégustation. Mais il tient un peu de tous à la fois. Jean-Pierre Blanc est le patron des cafés Malongo et de ce fait s’implique dans la sélection des produits qu’il vend.

Choisir un bon café à commercialiser implique de découvrir comment il est produit et donc de voyager. Car, si le changement climatique peut nous amener à cultiver certaines plantes tropicales sous nos climats de France métropolitaine, il lui a fallu voyager pour comprendre comment le café que vend sa marque est produit. C’est comme cela que, lors d’un voyage, il a rencontré le Padre Van der Hoff, cofondateur du label Max Havelaar. Convaincu par l’idée, il n’a eu depuis de cesse que de promouvoir le commerce équitable et d’aider les populations qui pouvaient en bénéficier à intégrer ce modèle économique et ainsi améliorer leur qualité de vie.

Alors, oui, ce livre parle des cafés Malongo… en filigrane., mais nous parlent surtout de ces populations du bout du monde qui sortent chaque bonjour un peu plus de la misère en découvrant l’importance du travail bien fait pour vraiment gagner de l’argent avec la culture du café.

au fil des pages vous découvrirez, à l’aide de nombreuses photos et d’un texte qui exprime la passion, le Mexique, Haïti, Cuba, Sao Tomé, L’Éthiopie, la régions des lacs africains, le Zimbabwe, le Myanmar et le Laos. Saviez-vous, par exemple, que 60 % de la population éthiopienne vit grâce à la culture du café, mais que 50% du café produit dans le pays est consommé sur place ? Et vous découvriez bien d’autres choses, qui, si vous amateur de café, changeront votre façon de sélectionner l’origine de celui que vous buvez.

En bref : Un livre passionnant qui mérite votre attention.

Découvrez d’autres critiques de ce livre sur Babelio

Retrouvez la fiche du livre et d’autre chroniques sur Livraddict