Médecine légale et police scientifique

Les plaies par armes à feu — Extrait de la Pathologie chirurgicale de M. Nélaton. Les plaies produites par les armes à feu sont confuses au plus haut degré ; de cette contusion excessive dérive une série de phénomènes tous également instantanés, et dont la réunion donne à ces solutions de continuité un (...)

Le cadavre, νεχρος, πτωμα, de cadere, caro data vermibus, suivant le hasard d’une étymologie, désigne d’une manière générale, tout organisme végétal ou animal, dont la vie est éteinte. Dans un sens plus restreint, c’est le corps d’un animal privé de (...)

On a beaucoup parlé dernièrement, dans les sociétés savantes, des proportions du corps humain. Cette étude est venue à l’ordre du jour à l’occasion d’un travail de M. Rollet, qui a relevé les mensurations des os longs sur une centaine de cadavres. De notre coté, nous avions été amené à examiner ces (...)

On appelle rigidité cadavérique (mortis rigor) cet élut de dureté, de rétraction et de roideur, dans lequel se trouvent les membres d’un animal quelque temps après sa mort. Les anciens auteurs connaissaient déjà la rigidité ; mais le premier qui ait traité la question d’une manière scientifique est (...)

Nous avons eu l’occasion, il y aura bientôt deux ans, d’exposer dans La Nature les principes du nouveau signalement anthropométrique adopté à la Préfecture de police pour l’identification des récidivistes qui déclarent un faux état civil. Lors de la publication de cet article, fin août 1885, le nombre (...)

Il est bien entendu que la Revue entend laisser à l’auteur de cette notice toute la responsabilité des opinions qui y sont émises ; mais nous avons cru devoir la publier, parce que, à côté d’appréciations fort contestables, elle renferme des idées qui méritaient assurément d’être énoncées. N. D. L. R. (...)

Un os long des membres étant donné, peut-on déterminer la taille de l’individu auquel il a appartenu ? Tel est le problème que tout médecin, dans la pratique médico-judiciaire, peut être appelé à résoudre. En anthropologie, si l’on examine les ossements des hommes préhistoriques, peut-on dire quelle était (...)

Le malfaiteur de profession est, en général, ingénieux et adroit. Il sait à merveille, à chaque nouveau méfait dont il charge, allègrement du reste, sa conscience, que son premier soin, s’il vient à être pris, devra être de cacher son passé, de dépister les recherches, et de se présenter devant (...)

Trouver le nom d’un récidiviste qui cache son état civil, étant données la longueur de sa tête, de son pied et l’envergure de ses bras, est un problème qui, au premier abord, rappelle la fameuse question que les enfants se posent entre eux : étant données la longueur d’un navire et la hauteur de son (...)

[!sommaire] MUSÉUM DE RIO-DE-JANEIRO — COURS DE M. COUTY J’ai l’honneur d’inaugurer devant vous un enseignement nouveau pour ce pays et peut-être pour l’Amérique du Sud, celui de la biologie expérimentale ; mais c’est à d’autres, et non à moi, que ce grand honneur doit être rapporté. L’installation du (...)