Ingénieurs et inventeurs

Le mémoire de J. de Montgolfier que nous reproduisons ci-après a été publié dans les Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des Sciences (n° 10 du 9 mars 1936, t. 202, p. 791 à 793), accompagné d’une note de M. Émile Picard, secrétaire perpétuel. Ceci indique l’importance, pour (...)

Note nécrologique publiée dans le numéro 675 du 8 mai 1886 de la revue La Nature.

Thomas Alva Edison Nous ne pouvons plus utilement commencer nos études que par le grand électricien qui, par l’invention du phonographe, a mérité aux yeux du public le grand prix de l’Exposition universelle, et qui méprise assez les jurys incompétents pour ne pas réclamer si on lui (...)

Né à Amiens, le 4 septembre 1754 et mort à Jouy près de Versailles en 1855, Charles Dallery fut un de ces inventeurs malheureux, jouets de la fortune, qui creusent péniblement un fécond sillon partout où ils passent, mais qui n’ont point le légitime bonheur de voir jaunir la moisson.

L’application de la vapeur à la navigation fut tentée la première fois par Denis Papin sur la Fualda, en 1707. Près de quatre-vingts ans s’écoulèrent avant qu’une tentative sérieuse et pratique fût renouvelée. Elle est due au marquis de Jouffroy d’Abbans, qui l’exécuta sur la Saône, à Lyon, (...)

Il y a plusieurs places pour les élus dans la maison de Dieu, et il y a plusieurs rangs dans la science, parmi les hommes dont les noms ont passé à la postérité. Les rangs dépendent à la fois de la grandeur des problèmes résolus, ou abordés ; de la force intellectuelle et inventive des auteurs (...)

Louis-Émile Bertin, le célèbre Ingénieur des constructions navales, vient de mourir, le 22 octobre dernier. Nous reproduisons ci-dessous son éloge funèbre, prononcé à l’Académie des Sciences, dont il était membre, par M. G. Bigourdan. « Né à Nancy en 1840, il passa par l’École Polytechnique (...)

La Section de Géographie et Navigation de l’Académie des Sciences a perdu récemment son doyen, l’Ingénieur général du Génie maritime Bertin, qui fut, pendant la majeure partie de la période comprise entre les deux guerres, le représentant le plus éminent de l’architecture navale en France. Son (...)

Celui que tant d’illustrations scientifiques ont tenu à accompagner mardi 28 avril à sa dernière demeure était presque ignoré du grand public. C’est que doué d’une extrême modestie, dédaigneux du bruit et des honneurs, il sortait peu de son cabinet de travail et on ne le rencontrait guère que (...)

Le corps des ponts et chaussées, l’administration de la ville de Paris, l’Académie des sciences, viennent de perdre un de leurs membres illustres, M. Belgrand, enlevé par une maladie foudroyante, le 8 avril 1878. Ayant eu l’honneur de servir sous les ordres de M. Belgrand, et appuyant nos (...)

Revenir en haut