Histoire et géographie du département de la Manche

La contrée que nous traversons maintenant ne diffère guère de celle que nous venons de parcourir, aussi ne nous attarderons nous pas à sa description, préférant observer quelques industries locales qui, pour ne pas être exclusivement spéciales à cette partie du territoire. y sont cependant exercées avec (...)

La lande de Lessay NOUS voyageons maintenant à petites journées vers le centre de la presqu’île, que nous traversons de l’Est à l’Ouest. Et les paysages qui s’offrent à notre vue dans cet itinéraire présentent d’intéressants contrastes. Au sortir de Carentan, nous rencontrons de vastes plaines (...)

Jusqu’au commencement du siècle dernier, l’étude des organismes marins et les recherches des naturalistes sur les animaux inférieurs furent regardées comme de simples objets de curiosité, sans aucune portée pour la science. Lorsque Georges Cuvier, préludant sur nos côtes aux grands travaux dont il a (...)

Un peu du passé industriel normand. Ce livre retrace l’histoire de la fabrication du verre et des glaces dans le Nord-Cotentin.

Les « monstres » marins de diverses sortes ont eu les honneurs de la grande presse, ces derniers mois. Beaucoup de choses ont été dites à leur sujet, mais la plupart ne sont guère à retenir. Par contre, il semble qu’on en ait oublié qui présentaient quelque intérêt et qu’il n’est pas trop tard de (...)

La mer est toujours apparue aux terriens comme un monde singulier peuplé d’êtres étranges. Les anciens y mirent plus qu’ils ne virent, Charybde qui buvait la mer et Scylla aux six têtes, la Chimère et l’Hydre, Circé … Il n’est que de feuilleter les premières histoires naturelles de la Renaissance pour (...)

Le roi Arthur ayant résolu, dit Geoffroy de Montmouth, de faire la guerre aux Romains, donne rendez-vous à ses alliés au port de Barfleur, aux calendes d’août, pour marcher avec eux contre les Romains qui se trouvaient sur les frontières de Savoie. Ce projet fut exécuté, et les alliés vinrent aborder (...)

Les côtes de notre département de la Manche ­— qui, au point de vue géologique, fait déjà partie du massif armoricain — forment une région de transi­tion entre le littoral franchement sablonneux de la moyenne Normandie et le littoral tout rocheux de la Bretagne. On y trouve le plus heureux mélange de (...)

Il existe dans nos environs, à 9 kilomètres de Cherbourg, une pierre druidique peu connue. Je résume ainsi les notes que j’ai prises sur place avec M. Poindextre, le 23 octobre 1858, relativement à cette pierre, qui porte le nom de Table aux Fées : Elle est placée dans le bois de Mémont ou de (...)

Cet article résulte de notes que j’ai prises en 1846 et 1850, et que j’ai complétées, le 18 octobre 1858, avec le concours de MM. Besnou et Poindextre. Une de nos galeries celtiques les plus belles et les mieux conservées se rencontre à 8 kilomètres E. de Cherbourg, à 500 mètres au N. de la route de (...)