Économie Domestique

Si quelque appareil demandait des perfectionnements et des améliorations, c’est certainement le rasoir ordinaire. On sait combien il faut manier cet appareil avec précautions pour éviter des coupures, même légères. Il faut de plus que la lame soit toujours aiguisée de la façon la plus fine ; sinon (...)

L’élévation du prix du blanchissage du linge a mis en évidence l’utilité des appareils plus ou moins perfectionnés, qui permettent, sans trop de fatigue et avec le minimum de temps, de procéder chez soi à ces diverses opérations. Il y a peu d’années, les machines à laver le linge étaient, en France, un (...)

Il n’y a pas de besogne domestique plus désagréable que celle qui consiste à laver la vaisselle. Le lavage effectué à la main, comme on le fait généralement, est fastidieux si l’on doit nettoyer un nombre un peu important de pièces. Malgré l’habileté de la laveuse, celle-ci ne peut dépasser une vitesse (...)

La récolte des prunelles étant extrêmement abondante dans quelques coins de la France, où l’on trouve des sols pierreux et des terrains en friche, on a, depuis quelques années, cherché à utiliser cette récolte peu coûteuse. On a d’abord essayé de faire une boisson avec les prunelles. Pour cela, on fait (...)

En attendant que les forces naturelles, docilement asservies par le génie de l’homme, lui rendent tous les services qu’il est en droit d’en espérer, il est des cas où, par des dispositions très simples, il est facile de les utiliser sans avoir recours aux découvertes les plus nouvelles de la science (...)

Historique. Le premier nom donné à cette liqueur fut celui d’Élixir d’absinthe. C’était, alors, une préparation pharmaceutique fort employée contre les embarras gastriques, contre les troubles du tube digestif et les affections de la vessie. D’après un livre ancien datant de près d’un siècle, (...)

Suite et fin —Voy. n° 1105, du 4 août 1894, p. 149 Appareil de vieillissement. Nous avons déjà parlé dans notre précédent article de la question du vieillissement de l’absinthe ; nous allons continuer à donner quelques détails à ce sujet en décrivant un appareil que nous avons imaginé. Nous nous en (...)

Il ne faut pas dédaigner de parti pris les contes de bonnes femmes … même aux champs. Les ménagères de I’Allier, de la Bretagne, de la Corrèze,du Cher, — et j’en passe, — prétendaient depuis longtemps que certains pots à lait leur donnaient un rendement en crème bien supérieur à d’autres de même forme et (...)

Dans le courant de mars, on a pu voir à Paris, aux étalages des marchands de comestibles, des abricots, des pèches, des brugnons, tous fruits d’une fraîcheur ne laissant rien à désirer, dont la présence excitait les convoitises des gourmets et donnait naissance aux commentaires des curieux. Les (...)

« J’ai perdu mon épingle de cravate ! » « Votre épingle de cravate va tomber ! » Qui n’a entendu souvent ces exclamations ? C’est pour remédier à ces accidents ou au vol qu’a été créé le « Fixe-épingle Kirby. » Il est formé par un petit tube de métal que l’on glisse sur la pointe de l’épingle après l’avoir (...)

La pénurie de denrées alimentaires pendant la première guerre mondiale a amené Auguste Truelle à publier dans La Nature en 1917 un ensemble de 7 articles sur l’usage des fruits sans adjonction de sucre. Ce sont maintenant d’autres considérations qui peuvent nous amener à nous y (...)

Cette rubrique est basée sur l’article Le Chocolat publié dans le Dictionnaire encyclopédique et biographique de l’industrie et des arts industriels (sous la direction de E.-O. Lami. 1880-1885)