Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |

Accueil > Livres récents & nouveautés > Sciences de la vie > Il était une fois le gène : percer le secret de la vie

Il était une fois le gène : percer le secret de la vie

Siddhartha Mukherjee

Mis en ligne par Denis Blaizot le samedi 7 octobre 2017

JPEG - 10.1 ko

Titre : Il était une fois le gène
Auteur : Siddhartha Mukherjee
ISBN : 2081398796
Éditeur : Flammarion (06/09/2017)
660 pages
Prix : 25 €

Quatrième de couverture :

La génétique dicte nos destins, tel un code gravé dans chacune de nos cellules, et c’est ce code qui nous fait grandir, sursauter ou éternuer ? qui fait de nous des humains, en somme.

Pourtant, ces mots intriguent, parfois inquiètent : ADN, hérédité, eugénisme, thérapie génique ? En pistant le gène, cet objet emblématique de la biologie, l’écrivain et chercheur Siddhartha Mukherjee, prix Pulitzer 2011, veut nous convier à la formidable aventure des secrets du vivant.

Pourquoi le moine Gregor Mendel délaissa-t-il l’étude des souris pour celle des petits pois, qui devait lui permettre d’élaborer les premières lois de la génétique ? Pourquoi la maladie de Tay-Sachs est-elle plus fréquente chez les Ashkénazes ? Au nom de quel « crépuscule génétique » la Cour suprême américaine a-t-elle pu autoriser la stérilisation forcée des faibles d’esprit ? Et comment expliquer que deux jumeaux séparés à la naissance aient été prénommés Jim par leurs familles d’accueil, aient tous deux épousé une Linda et engendré un petit James Allan ?

À la fois récit historique, cours de biologie et enquête personnelle sur sa propre histoire génétique, Il était une fois le gène déploie toutes les dimensions d’un sujet foisonnant et terriblement actuel.

Mon avis : J’avoue. J’ai pris du retard dans mes lectures. Et un volume de 660 pages ne se lit pas en 5 min. Mais celui-là est passionnant. À aucun moment ne m’a effleuré l’idée de le chroniquer avant de l’avoir fini. Ce n’était pourtant pas couru d’avance. Je ne suis vraiment pas fan de tout ce qui tourne autour de la biologie. Alors un livre sur la génétique... Mais Siddhartha Mukherjee est un grand écrivain qui sais trouver les phrases pour faire passer son message.

À la lecture de Il était une fois le gène, on comprend vite pourquoi l’auteur a reçu le prix Pulitzer 2011 pour son premier ouvrage. Ce deuxième le mérite peut-être aussi. Il a su m’intéresser à un sujet relativement loin de mes centres d’intérêt habituels en mêlant histoire personnelle (comment il en est venu à travailler sur l’hérédité et la génétique) et histoire des sciences. Un souvenir de jeunesse l’amenant à parler des travaux de grands noms de la biologie moderne, tels Charles Darwin ou Grégor Mendel pour ne citer que les deux plus célèbres (qu’on ne s’y trompe pas, il parle aussi des chercheurs en génétique actuels, dont Jennifer Doudna). Vous apprendrez comment, au nom d’une science génétique balbutiante, certains se sont permis de faire de l’épuration ethnique ou sociale, et pas que dans l’Allemagne nazi, mais pas que.

En bref : Un livre indispensable à lire absolument. Appréciez le compliment. Moi qui ne fait habituellement que survoler les articles de génétique, médecine, etc. régulièrement présents dans ma revue d’information scientifique préférée. Mais le style n’est pas le même. Et là, à aucun moment, je n’ai trouvé le texte rébarbatif, ampoulé, etc. Non ici, pas de cheveux coupés en quatre. Des informations franches et directes. C’est bien agréable.

PNG - 13 ko
Découvrez d’autres critiques de ce livre sur Babelio

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autre chroniques sur Livraddict