Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |

Accueil > Articles scientifiques > Physique, Chimie > Physique sans appareils > La vibration des verges

La vibration des verges

La Nature N°777 — 21 Avril 1888

Mis en ligne par Denis Blaizot le vendredi 7 octobre 2011

Un de nos lecteurs, M. L’Esprit, nous communique l’intéressante expérience d’acoustique que nous allons faire connaître au sujet de la vibration des verges. Un simple couteau à papier suffit pour

la réaliser. Notre correspondant a l’obligeance d’accompagner sa description du couteau à papier japonais qu’il a préparé, et que nous reproduisons exactement dans notre figure. Voici ce que nous écrit M. L’Esprit. « Au moyen d’un coupe-papier que l’on frappe sur un meuble creux (sur l’angle d’un bureau par exemple) on peut produire les sons de la gamme. Avec un peu de tâtonnements, on arrive à indiquer l’endroit où il faut frapper pour obtenir le son voulu, et l’on joue facilement des airs avec cet instrument primitif. Ci-joint un coupe-papier de deux sous sur lequel j’ai marqué les notes qu’il produit à la frappe. Comme il faut que la verge vibrante ait toujours la même longueur, j’ai marqué par des traits de plume, au-dessus du trou, l’endroit où l’on doit tenir le couteau pour obtenir les sons indiqués sur la tranche. »

L’expérimentateur réalisera cette expérience avec d’autant plus de facilité qu’il aura l’oreille plus musicale. Après avoir déterminé par tâtonnements le point de chaque note, et l’avoir fixé par un trait, il faut s’exercer à frapper juste à l’endroit voulu. Un musicien habile arrive à tirer quelque parti de cet instrument élémentaire,.