Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |

Accueil > Articles scientifiques > Physique, Chimie > Physique sans appareils > La dilatation des corps mauvais conducteurs de la chaleur

La dilatation des corps mauvais conducteurs de la chaleur

La Nature N°957 - 3 Octobre 1891

Mis en ligne par Denis Blaizot le dimanche 30 octobre 2011

Voici une expérience de physique sans appareils certainement originale. mais incomparablement plus originale encore est la description de cette expérience que nous traduisons du Scientific American.

« Ctésibius dit à son élève : « Héron, voulez-vous un verre de soda ? (eau de Seltz). »

— Ce sera comme vous voudrez, » répondit Héron. Sur cette réponse, Ctésibius sortit une bouteille en verre de forme originale, ayant un fond conique épais, et contenant un liquide que l’on dit être de l’eau de Seltz.

— Héron, mon enfant, dit-il, voici votre soda ; il s’agit de le boire sans enlever ni percer le bouchon, et sans briser le goulot de la bouteille. »

Héron se gratta la tête, et tournant la bouteille dans ses mains, tandis que le problème accomplissait une évolution équivalente dans son cerveau, il répondit : « Comme vous le savez, cher maître, je suis de force en mathématiques, à hauteur en mécanique, et tout à fait dans le mouvement en pneumatique et en hydraulique, mais je n’ai pas néanmoins la solution de ce problème.

— Chaleur, dilatation inégale, » s’écria Ctésibius impatienté.

Héron, qui était un élève intelligent, n’eut pas besoin d’une suggestion plus explicite.

Allumant une bougie (sic), il l’approcha de l’extrémité conique de la bouteille, et en moins d’une minute à la clepsydre, le fond de la bouteille céda en se rompant en forme de coupure circulaire, la pression intérieure chassant l’extrémité détachée de la bouteille : l’eau de Seltz se déversa rapidement dans le verre en faisant entendre un sifflement. La fin de l’histoire n’est pas parvenue jusqu’à nous ... »

La figure qui accompagne cette Note montre comment il faut disposer, pour la réussir, l’expérience exceptionnellement moderne que notre fantaisiste confrère attribue à Héron d’Alexandrie. La figure montre une bouteille à parois épaisses : une petite rondelle de verre se détache aussi nettement d’une bouteille à verre mince, contenant de l’eau de Seltz ou de la limonade gazeuse. Nous avons d’ailleurs vérifié les dires de notre confrère et constaté expérimentalement que rien n’est plus facile que de réussir l’expérience. Le plus difficile est de recueillir le liquide après que le fond s’est détaché en cédant à la pression du gaz !...

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?