Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |

Accueil > Biographies de Scientifiques > Anthropologues, Anatomistes, Physiologistes et Médecins > Dr Paul Garsaux (1882-1970)

Dr Paul Garsaux (1882-1970)

Esquisse de biographie du Dr Paul Garsaux.

Mis en ligne par Denis Blaizot le jeudi 10 juin 2010

JPEG - 1.1 Mo
Source : http://www.soframas.asso.fr/

Il semble difficile de trouver des informations sur le Dr Paul Garsaux dont les travaux ont pourtant eu de l’importance dans la recherche en médecine aérospatiale. Voici ce que j’ai pu collecter en recherchant un peu sur internet et compléter grâce à la thèse de doctorat de Gwenaël Andrieu.

  • 10 octobre 1882 : Naissance à Paris de Paul Garsaux, fils de Albert Garsaux (médecin) et Sophie Bonnelier.
  • 1900 : Sa scolarité à l’école Stanislas se conclu par l’obtention du baccalauréat de philo
  • 1901-1904 : Paul Garsaux fait ses classes et, attiré par la vie militaire, s’engage pour trois ans comme volontaire.
  • 1905 : Il commence sa carrière dans la réserve.
  • 1909 : Devient Interne des Hôpitaux de Paris
  • 11/1909 à 03/1910 : suit les cours de microbiologie de l’Institut Pasteur
  • 1913 : Paul Garsaux est reçu docteur en Médecine le 17 Octobre 1913
  • 1914-1918 : met au point un masque respirateur pour les aviateurs.
  • Juin 1918 : Le Commandant Caquot soumet un autre problème au Dr Garsaux : Les effets des accélérations sur l’organisme
  • 1922 : Création de l’aérodrome du Bourget. Le Dr Garsaux est promu responsable du service médical. Il dessinera lui-même les plans du pavillon Paul Bert qui sera le premier bâtiment en dur construit sur ce terrain. 1922 est aussi l’année de la création de la Commission Internationale de la Navigation Aérienne (CINA) dont le Dr Garsaux sera le rapporteur expert pour la France de la Sous-commission médicale de 1922 à 1945. Elle laisse place en 1946 à l’Organisation Provisoire de l’Aviation Civile Internationale.
  • 1925-1926 : Le Dr Garsaux se penche sur le problème du transport d’oxygène à bord des avions. Il s’intéressera ensuite au problème du vertige de rotation
  • 1929 : participe avec Beyne et Goett à la commission chargée d’étudier l’organisation d’un service de santé propre au ministère de l’air.
  • Juin 1935 : Fait la démonstration au Bourget avec le Dr Rosentiel d’une combinaison respiratoire pour les vols de haute altitude. Mais il en ressort très vite qu’il vaut mieux travailler sur la réalisation d’avions à carlingue pressurisées.
  • 4 Septembre 1939 : Paul Garsaux est mobilisé. Contre toutes ses attentes, le matériel et le personnel de son laboratoire ne seront pas mis à profit. Toute son équipe est éparpillée dans les différentes armes.
  • 3 juin 1940 : Un bombardement allemand détruit tout son matériel et tous ses documents.
  • Octobre 1940 : L’occupation allemande arrête les travaux de médecine aéronautique.
  • 1951 : Il devient président de la section Air de l’Union Fédérative Nationale des Médecins de Réserve. Il est nommé Médecin-Chef d’Aéroports de Paris et le restera jusqu’en 1964.
  • 10 novembre 1954 : Assiste à la pose de la première pierre du laboratoire de médecine aérospatiale (LaMAS)
  • 1956 : Devient membre de l’AsMA ( association médicale aérospatiale ). C’est aussi l’année où il plaide avec Julien Huber la création d’une commission de l’Aviation au sein de l’Académie de médecine.
  • début des années 60 : Il est nommé Président d’Honneur de la Société Française de Physiologie et de Médecine Aéronautique et Cosmonautique

Ces titres honorifiques et décorations

  • 1920 : Chevalier de la Légion d’Honneur.
  • 1927 : Commandeur Ordeur Milita de Avis Portugal
  • 1928 : nommé à l’Ordre Saint Ova de Serbie
  • 1931 : Commandeur du Nicham Iftikar Tunisie
  • 1932 : Officier de la Légion d’Honneur.
  • 1958 : Commandeur de la Légion d’Honneur.

Sans oublier :

  • Croix de Guerre de 14-18
  • Médaille de vermeil du Service de Santé de l’Air
  • Médaille de l’aéronautique

Bibliographie non-exhaustive :

  • Le docteur Paul Garsaux (1882-1970), Sa vie, son œuvre et son apport à la Médecine Aéronautique Française, Thèse de Doctorat de Gwenaël Andrieu — 2009

Voir en complément : Tout le monde ne peut pas être aviateur, Sciences & Voyages n°253 — 3 juillet 1924

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?