Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |

Accueil > Articles scientifiques > Industrie > Le vélo-vélocar

Le vélo-vélocar

La Nature N°2909 — 15 juillet 1933

Mis en ligne par Denis Blaizot le mercredi 5 août 2015

La bicyclette a atteint un degré de perfection difficile à dépasser ; il y a cependant encore des chercheurs qui s’attaquent au problème de tirer le meilleur parti de la petite machine si pratique.

La bicyclette actuelle présente encore, en effet, quelques inconvénients, elle manque un peu de confort, et elle ne permet pas normalement à un bicycliste ordinaire d’atteindre de grandes vitesses sans fatigue.

Un constructeur a imaginé une combinaison qui donne au cycliste Je confort et qui lui permet d’obtenir plus de vitesse.

Au lieu de grimper sur une selle étroite et haute, le cycliste s’assied confortablement sur le siège rembourré de sa machine, comme on s’assied sur une chaise. Au lieu de se courber en avant, en se creusant la poitrine, il s’appuie. au contraire, au dossier de sa machine, comme. dans un fauteuil. Il n’a plus besoin - de tirer sur son guidon pour pousser les pédales. Ces dernières étant placées vers l’avant, le pédalage bénéficie de l’idéal point d’appui que représente le dossier.

Le Vèlo-Vélocar, avec son dossier-fauteuil, constitue un vélo confortable ; ce confort permet une augmentation importante du rayon d’action de la machine, et une augmentation de sa vitesse ; un cycliste en vélo ordinaire a beaucoup de peine à suivre un vélo-vélocar.

Le constructeur de cette machine ingénieuse a conçu trois sortes de modèles : tourisme, course et piste.

Certains prétendent que la supériorité de cette machine sur les vélos ordinaires, au point de vue vitesse, provient du point d’appui (dossier) offert au cycliste qui lui permet un effort plus grand sur les pédales. D’autres estiment que le maître-couple formé par le vélo-vélocar et son pilote se trouve amélioré grâce à la disposition de ce dernier et rendu plus aérodynamique.

Les caractéristiques du vélo-vélocar sont les suivantes :

Il a un siège capitonné, 2 vitesses toujours en prise, ou 4 avec chaîne flottante.

Il est agencé avec un frein à tambour à l’avant et à l’arrière. Il possède un agencement électrique, avec phare, pile électrique et feu rouge à l’arrière.

Le relais et le pédalier sont à roulements annulaires (type automobile).

Le vélo-vélocar est, en un mot, une combinaison très ingénieuse et nouvelle de la bicyclette qui permet au cycliste d’aller plus vite, tout en étant installé ’d’une façon confortable qui évite la fatigue et donne un excellent rendement aérodynamique.

Constructeur : Mochet, 68, rue Roque-de-Fillol, Puteaux.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?