Le Livre des nombres

Hervé Lehning
Mercredi 14 avril 2021

Titre : Le Livre des nombresLes secrets de la plus belle invention de l’humanité

Auteur : Hervé Lehning

Éditeur : Flammarion

Date de parution : 14 avril 2021

352 Pages

Prix : 22,90 €

ISBN : 9782080244161

Quatrième de couverture :

Les nombres sont tout-puissants. C’est grâce à eux qu’on fait atterrir sur Mars une sonde au mètre près, qu’on programme nos ordinateurs, qu’on décide de vertigineuses transactions financières ou qu’on modélise l’évolution des épidémies. Si certains animaux savent manier de faibles quantités, aucun d’eux n’a inventé les nombres : ils sont le grand œuvre de notre espèce. Leur longue construction ne s’est pas faite sans heurt. Il a fallu les imaginer et les représenter, apprendre à les manipuler, concevoir le zéro et l’infini, voire en créer qui semblaient ne pas exister… Voici le récit de leurs aventures, enrichi de nombreuses énigmes pour en percer tous les secrets.

Mon avis : Déjà le troisième livre de Hervé Lehning que nous lisons et nous en sommes toujours autant satisfaits. J’y ai appris de nombreuses petites choses sur l’histoire de la numération et des mathématiques. Pourquoi nous sommes passés par tous ces systèmes de numération avant de choisir la base 10… même s’il reste quelques traces de systèmes plus anciens ; comment nous avons construit au fil des siècles et de l’évolution de nos besoins un monde numérique de plus en plus complexe, passant des nombres entiers naturels aux nombres imaginaires ( où l’on suppose que la racine carrée de -1 existe), découvrant au passage les rationnels, les irrationnels, le zéro et la notion d’infini mathématique ; comment, depuis l’antiquité l’homme a appris à jouer avec les nombres. Mais aussi comment certains, peut-être par ignorance, à moins que ce ne soit par malhonnêteté, leur font dire autre chose que ce qu’ils disent. Par exemple, l’auteur, nous rappelle comment, après l’accident nucléaire de Fukushima Daiishi, un rédacteur de grande presse française arrivait à la conclusion qu’un accident de ce type arrive en Europe était supérieure à 100 %, oubliant que cela aurait voulu dire que tous les réacteurs nucléaires européens avaient déjà tous subit ce type d’accident. Si, si ! Il a osé ! Ça, c’est dans le dernier chapitre. Par contre, j’ai moins accroché au chapitre traitant de l’ère numérique. Il y est question de l’importance des nombres dans notre société envahie d’automates, d’ordinateurs et de transmis chiffrées d’informations. Ce qui est dit est intéressant et intéressera la plus part des lecteurs (moi y compris), mais… Je ne sais pas.

À noter que le livre est parsemé de petits problèmes de nombres — 42 pour être exact — dont les solutions sont regroupés en fin d’ouvrage. Avant un glossaire de 28 pages et une petite bibliographie.

En bref : À lire absolument.

Découvrez d’autres critiques de ce livre sur Babelio

Retrouvez la fiche du livre et d’autre chroniques sur Livraddict