Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |

Accueil > Articles scientifiques > Archéologie, Histoire, Ethnographie > Le cimetière mérovingien de Chérisy

Le cimetière mérovingien de Chérisy

La Nature, N°1124 - 15 Décembre 1894

Mis en ligne par Denis Blaizot le samedi 28 février 2009

Dans le courant de l’année 1881, une occasion fortuite permit à M. le docteur H. Coulon de découvrir un champ funéraire de l’époque franque, à douze cents mètres de style Chérisy, village du Pas-de-Calais, situé entre Arras et Cambrai. M. Coulon passait le long d’un chemin, lorsque son attention fut attirée par des fragments d’os humains et par des tessons de vases en terre noirâtre jetés çà et là sur un tas de cailloux. Dans un champ, tout à côté, deux ouvriers étaient justement occupés à extraire des silex il s’informa auprès d’eux, et fut bientôt con vaincu de l’existence d’une vaste sépulture, qu’à l’examen du style caractéristique des armures et des poteries, on pouvait faire remonter à la prise des possessions de la contrée par les Francs-Mérovingiens.

Retenu par les exigences de sa profession, M. Coulon ne put faire que quelques fouilles, et deux archéologues de ses amis, à qui il avait fait part de sa découverte, ne se soucièrent pas de les continuer. C’est alors que des marchands antiquaires et différents amateurs intervinrent pour partager de nombreux objets abandonnés à la merci du plus offrant. Il eût été intéressant pour l’archéologie que l’exploration de plus de six cents tombes ait pu être dirigée par des personnes compétentes. Toutefois, à l’aide des spécimens en sa possession et des renseignements recueillis de divers côtés, M. Coulon parvint à réunir de curieux documents et à dresser un inventaire qui certainement mérite d’être consulté ( [1]). On y trouve treize épées, cinquante scramasaxes, cinquante-trois haches ou francisques de diverses formes, quatre- vingt-deux lances ou framées, quatre-vingts couteaux de différentes grandeurs, six umbos de boucliers, quatre-vingt-cinq plaques de ceinturons, deux cent dix boucles ; de riches bijoux en or, en argent ou en bronze, parmi lesquels on doit citer des bracelets, des bagues, des boucles d’oreilles ; des colliers de perles, de grains d’ambre ; des fibules cloisonnées avec grenats ; plus de quatre cents vases en terre ou en verre, etc. Comme l’a dit l’auteur de cet inventaire, il importait de ne pas laisser passer inaperçue cette découverte du plus haut intérêt, et on doit lui savoir gré d’avoir le premier signalé le cimetière mérovingien de Chérisy aux amateurs d’antiquités.

Objets découverts dans le cimetière mérovingien de Chérisy (Pas-de-Calais)

Dr z...


[1Le cimetière mérovingien de Chérisy [Pas-de-Calais]. Notice avec planches par le docteur H.COULON, broch. in-8°. Paris, Ernest Leroux, 1894