| Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+

Accueil > Articles scientifiques > Industrie > Transport > Automobile > Roulotte automobile Renodier

Roulotte automobile Renodier

la Revue Générale des Sciences Pures et Appliquées — 15 novembre 1897

dimanche 20 mars 2011, par gloubik

Au moment où le probllème de l’automobilisme met à mal l’esprit de tant d’inventions, il semble curieux de signaler l’idée nouvelle d’une sorte de roulotte à vapeur, imaginée par M. Renodier et construite par M. Jeantaud. Le système consiste en une longue voiture traînée par un tracteur de Dion et Bouton, et aménagée de façon à servir à la fois véhicule et d’hôtel à toute une famille de voyageurs.

Depuis longtemps les Anglais possèdent sur la Tamise des bateaux traînés par des chevaux de ha1age et auxquels le propriétaire fait faire escale aux aux points du fleuve où il lui plaît de séjourner pour explorer la contrée. Le bateau contient salon, chambres à coucher, cuisine, etc. ; sur le pont sont logées barques et bicyclettes à la disposition des passagers. C’est un système de ce genre, mais susceptible de rouler sur nos grandes routes et non de naviguer, que M. Renodier a voulu créer.

Sa roulotte (fig. 1 et 2) a — indépendamment du tracteur — 7,70m de longueur sur 2,50m de largeur et 2,4m de hauteur de coffre. Elle repose sur un axe à deux roues placé vers l’arrière, et sur le tracteur situé à l’avant. Sur le milieu d’un de ses cotés est la porte d’entrée, à laquelle on accède par un escalier mobile qui se replie sous la voiture. Cette porte donne accès à un couloir latéral, de 0,50m de largeur, sur lequel débouchent deux grandes chambres munies d’armoires, une salle de bain avec toilette et une cuisine. Chaque chambre contient deux sofas susceptibles d’être transformés en lits. Dans la cuisine, desservie encore par une porte spéciale s’ouvrant à l’arrière, sont disposés deux hamacs servant de lits au cuisinier et au chauffeur. Le refend qui sépare les deux chambres se rabat à volonté, pour constituer pendant le jour grand salon ou salle a manger. Chaque piece est éclairée par un châssis à glace mobile, le couloir par trois de ces châssis.

Sur l’impériale sont aménagées trois banquettes de quatre places chacune, susceptibles de se replier pourr permettre au véhicule de passer sous les tunnels et les ponts les plus bas. A côté l’on peut encore placer la provision de combustible et un réservoir à eau. Les provisions de bouche, la boisson sont logées sous le cadre de la voiture.

Le tracteur de Dion et Bouton, de la force de 30 chevaux, peut remorquer un poids de 8 tonnes avec une vitesse de 16 kilomètres à l’heure et franchir des rampes de 10 millimètres. La consommation de coke est d’environ 15 centimes par kilomètre. L’ensemble de la roulotte et de son tracteur peut circuler sur toutes les routes nationales et départementales.

Peut-être la Revue trouvera-t-elle quelque jour l’occasion d appliquer ce système à des voyages ayant pour objet l’exploration géologique ou botanique de quelque région de la France.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.