Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |

Accueil > Livres récents & nouveautés > Développement durable & écologie > Les végétaux, un nouveau pétrole ?

Les végétaux, un nouveau pétrole ?

Jean-François Morot-Gaudry

Mis en ligne par Denis Blaizot le lundi 29 août 2016

JPEG - 40.2 ko

Les végétaux, un nouveau pétrole ?
Auteur : Jean-François Morot-Gaudry
ISBN : 978-2-7592-2487-6
Parution : 02/05/2016
Nb de pages : 160
Format : 12 x 19 cm
Collection : Enjeux sciences

Quatrième de couverture :

L’utilisation massive des produits carbonés fossiles a permis un développement énergétique et chimique sans précédent. Mais charbon, gaz et pétrole, dont la ressource n’est pas inépuisable, provoquent également d’importants bouleversements sur l’environnement. D’autres sources énergétiques et de carbone doivent donc être recherchées pour remplacer au moins partiellement les produits fossiles. Les végétaux (matière agricole, bois, algues) pourraient constituer une véritable alternative, tant en ce qui concerne le secteur énergétique que celui des matériaux et autres produits dérivés du pétrole.

Substituer au pétrole une matière organique d’origine biologique, végétale, permet de considérer une nouvelle chimie dite « chimie issue du végétal » ou « chimie biosourcée ». Cette forme de chimie, ancienne à l’origine, est une chimie « douce », économe en énergie, peu polluante, dont le surcoût apparent n’est en fait que relatif. Cet ouvrage analyse ces aspects et montre comment les produits végétaux peuvent être une alternative, tout au moins partielle, à la pétrochimie.

Sommaire :
Chapitre 1. Qu’est-ce que la biomasse végétale et d’où vient-elle ?
Chapitre 2. La biomasse peut-elle être utilisée en l’état ?
Chapitre 3. La biomasse peut-elle être source de molécules de base organiques ?
Chapitre 4. Biomasse verte vs pétrole, quels sont les enjeux ?
Chapitre 5. Quelles sont les incidences de la chimie biosourcée sur l’environnement ?
Chapitre 6. Quels sont les aspects économiques et sociétaux de la chimie biosourcée ?
Chapitre 7. Quelles sont les voies de recherche à venir ?
Chapitre 8. Quelles plantes cultiver ?
Chapitre 9. Que faire pour valoriser les produits du végétal ?

Mon avis : Une fois n’est pas coutume, je vais commencer par le seul vrai défaut de ce bouquin : son prix. En effet, 16 € pour un livre en poche de 130 pages... je trouve cela excessif. Pourquoi je parle de 130 pages ici, alors qu’il est signalé comme en faisant 160 ? Parce que, comme de coutume, l’introduction ne commence qu’à la page 11 et qu’à partir de la page 145, nous avons un glossaire (très riche) et une bibliographie.

Venons-en maintenant au contenu proprement dit. L’ouvrage est découpé en 9 chapitres allant de la définition de la biomasse végétale à la valorisation de la filière. Après la définition, vient l’utilisation. Peut-elle être utilisée telle que ou transformée ? J’ai trouvé le chapitre traitant de la transformation de la biomasse en produits de base de l’industrie chimique assez rébarbatif. En effet, l’auteur y fait l’inventaire des molécules que l’on peut extraire des végétaux pour la chimie organique : composés de base des matières plastiques, colorants, etc. Ce passage n’est pas utile à tous les lecteurs et, moi qui ne suis pas chimiste de profession, je n’ai pas accroché à cette énumération. Viennent ensuite les considérations économiques, écologiques et sociales d’une chimie organique industrielle biosourcée face à l’industrie mise en place depuis un peu plus d’un siècle sur l’usage du carbone fossile. Vous y découvrirez également dans quelle mesure l’industrie chimique entre en concurrence, ou pas, avec la production agricole alimentaire. J’ai également trouvé très intéressant l’inventaire des plantes impliquées dans cette industrie naissante fait au chapitre 8. Le chapitre 9 fait office de conclusion en traitant d’un point non négligeable : comment faire la promotion de ces nouveaux produits ?

En bref : Un petit livre à lire pour tous ceux qui veulent comprendre dans quelle mesure les végétaux pourraient remplacer le pétrole, le gaz naturel ou le charbon dans nos activités industrielles et avoir un impact sur le développement durable de nos sociétés modernes.

PNG - 13 ko
Découvrez d’autres critiques de ce livre sur Babelio

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?