Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |

Accueil > Livres récents & nouveautés > La céramique dans le territoire industriel de Martres-Tolosane depuis le (...)

La céramique dans le territoire industriel de Martres-Tolosane depuis le XVIe siècle

Stéphane Piques

Mis en ligne par Denis Blaizot le dimanche 13 janvier 2019

JPEG - 17 ko

Titre : La céramique dans le territoire industriel de Martres-Tolosane depuis le XVIe siècle
Auteur : Stéphane Piques
Éditeur : PUM
Parution : 2018
ISBN : 978-2-8107-0547-4
Format et nombre de pages : 23 x 23 cm - 264 p.
Prix : 25 €

Quatrième de couverture :

Située entre Toulouse et les Pyrénées, Martres-Tolosane est renommée pour son artisanat faïencier. Si les amateurs connaissent de réputation cette ville, moins nombreux sont ceux qui savent que l’histoire de l’activité céramique de ce territoire est bien plus ancienne que le XVIIIe siècle. Dès la Renaissance, des potiers s’implantent dans des villages proches de la « cité artiste ». S’adaptant aux changements techniques et artistiques, ces artisans d’art ont su construire et pérenniser au fil des siècles un savoir-faire reconnu encore aujourd’hui pour sa qualité. C’est en associant l’histoire de l’art à l’histoire de l’économie et à l’archéologie que l’auteur se propose de montrer comment ces céramistes ont su inscrire dans la longue durée une activité à un territoire, faisant de cette céramique un « produit de terroir ».

Mon avis : Pour être riche d’informations, ce livre est riche d’informations. Et je suis heureux de l’avoir obtenu en service presse via Babelio. Moi qui aime l’histoire des sciences et techniques, je suis servi. Un peu trop même, tellement il est bourré d’informations détaillées sur l’histoire industrielle de cette région.

Du XVIIIe au XXe siècles, toutes les phases de l’évolution de cette industrie sont décrites. C’est l’occasion pour l’auteur de nous donner également beaucoup d’informations sur la société et l’économie de cette période. On découvre également l’évolution des styles et techniques.

Mais les amateurs d’images ne sont laissés sur le bord du chemin. L’iconographie de ce livre est très riche. De la généalogie des famille de faïenciers aux cartes de répartition des producteurs ou des ventes en passant par des photographies de pièces anciennes ou récentes, il y en a pour les goûts. Un seul regret de lecteur : tous les planches couleurs sont regroupées à la fin de l’ouvrage. Et si je comprends parfaitement l’impact de ce choix sur le prix final de l’ouvrage, j’ai été déçu par ce choix.

En bref : À lire absolument, si on s’intéresse à l’histoire local de Martres-Tolosane, de la céramique ou de l’industrie.

PNG - 13 ko
Découvrez d’autres critiques de ce livre sur Babelio