Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |

Accueil > Articles scientifiques > Géophysique, géographie > Météorologie et climatologie > Bilans météorologiques annuels > La météorologie de l’année 1898

La météorologie de l’année 1898

L. Barré, la Revue Scientifique du 28 janvier 1899

Mis en ligne par Denis Blaizot le dimanche 4 octobre 2009

  Sommaire  

Les principaux éléments météorologiques de 1898 sont résumés dans le tableau ci-après. Nous allons en examiner successivement les parties essentielles et les anomalies.

 Baromètre.

La moyenne barométrique des observations faites à une heure du soir au Parc Saint-Maur, qui est la station météorologique du bassin de Paris et dont l’altitude est 49,30m, est 758,56mm. Elle surpasse la moyenne 757,79mm des années 1887 à 1894 inclusivement, et à plus forte raison la moyenne 756,8mm des observations faites à l’Observatoire de Paris.

La moyenne mensuelle la plus faible est celle du mois de mars 753,71mm. La plus forte 767,51mm est celle du mois de janvier, caractérisée par une sécheresse extraordinaire (5 mm d’eau en 7 jours), et par une température 3,68° supérieure de 2,5° à la normale 1,2° de cette période.

La hauteur barométrique minima 733,43mm a été observée le 25 novembre et l’on a lu le 17 octobre une hauteur presque aussi basse 733,88m. La pression maxima 776,15mm a été enregistrée le 29 janvier.

 Thermomètre.

Nous prenons comme températures normales les Températures diurnes moyennes déduites de soixante années d’observations faites à l’Observatoire de Paris de 1806 à 1870, donnés par l’Annuaire de l’Observatoire municipal de Montsouris pour l’an 1888, diminuées de 1,2° : une première correction de - 0,7° provient de ce que la température moyenne du Parc Saint-Maur, où l’on fait actuellement les observations, est inférieure de 0,7° à celle de l’Observatoire de Paris ; une seconde correction de - 0,5° résulte de ce que la température moyenne de vingt-quatre heures est inférieure de 0,5° environ à la demi-somme des températures maxima et minima, demi-somme que l’on prenait autrefois pour la température moyenne diurne.

La température moyenne de l’année 1898, 10,71°, est `supérieure de 1,11° à la normale corrigée 9,6°. Le mois le plus froid a été celui de janvier, 3,68°, dont la température moyenne surpasse cependant de 2,5° la normale correspondante.

Ceux de mars, mai, juin, juillet, ont été trop froids, leurs températures ayant été inférieures aux normales correspondantes. Les huit autres mois ont été beaucoup trop chauds (+ 2,88° en août, + 2,52° en décembre, etc.)

La température la plus basse - 7,7° a été observée au Parc Saint-Maur le 26 décembre ; la plus élevée 34,5° a été enregistrée le 22 août. Dans nos stations météorologiques françaises le minimum - 22° a été noté au Mont-Mounier le 24 décembre, le maximum 39° à Limoges le 18 et le 21 août. En Europe et en Algérie, les nombres correspondants sont respectivement - 39° à Haparanda le 10 février et 43° à Laghouat le 3 août.

 Pluie,

La quantité d’eau recueillie dans le pluviomètre du Parc Saint-Maur (pluie ou neige fondue) pendant l’année 1898 mesure une hauteur de 551,6mm, et a été obtenue en 144 jours. C’est donc un arrosage de 551,6 litres d’eau par mètre carré, soit 1,51 litre par jour.

Ce nombre surpasse la moyenne 523,4mm des années 1887 à 1894.

Un mois a été extrêmement sec, celui de janvier, pendant lequel on a recueilli 5mm d’eau en 7 jours. Mai et juin sont les plus humides : 94,6mm en 24 jours et 85,1mm en 12 jours .

Voici les pluies diurnes maxima observées en France, en Europe, en Algérie et en Tunisie pendant les différents mois de l’année 1898 :

MoisDatesLocalitésPluie. en mmDatesLocalitésPluie. en mm
Janvier 9 Mt Aigoual 63 14 Flessingue 60
Février 24 Puy de Dôme 98 5 Cagliari 61
Mars 4 Sicié 92 25 Cagliari 86
Avril. 17 Nice 59 17 Fano 97
Mai 19 Lorient 65 9 Kiew 51
Juin 23 Servance 65 27 Oxo 76
Juillet 14 Libourne 43 14 Pesaro 60
Août 8 Besançon 35 9 Hernosand 66
Septembre 18 Pic du Midi 77 5 Punta-Delgada 62
Octobre 31 Nice 79 19 Livourne 80
Novembre 13 Marseille 95 15 Cagliari 92
Décembre l Sicié 60 4 Stockholm 94

On remarquera le maximum 98 millimètres au Puy de Dôme avec une altitude de 1 467 mètres, tandis que. l’on a eu 92 millimètres à Sicié, 95 millimètres à Marseille, 61, 86, 92 millimètres à Cagliari, à une altitude presque nulle.

En résumé, la pression barométrique, la température moyenne et la quantité d’eau recueillie sont supérieures aux normales correspondantes ; mais on n’a noté ni un froid vif, ni une température excessive.

L. BARRÉ