| Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+

Accueil > Articles scientifiques > Géophysique, géographie > Météorologie > Bilans météorologiques annuels > La météorologie de l’année 1904

La météorologie de l’année 1904

J. Derôme, la Revue Scientifique — 14 janvier 1905

mercredi 21 octobre 2009, par gloubik

Nos lecteurs trouveront d’autre part le tableau résumant les principaux éléments météorologiques de l’année 1904. En ajoutant ici quelques renseignements particuliers qui n’ont pu trouver place dans ce tableau, nous établirons une rapide comparaison entre les années 1903 et 1904.

Pression atmosphérique. - La moyenne annuelle, qui était en 1903 de 758,01mm, est de 758,5mm en 1904 et surpasse la normale 757,6mm, moyenne des mesures effectuées au Parc Saint-Maur pendant la période 1841-1890.

La hauteur barométrique la plus faible a été 736,6mm en 1904 (136,2mm en 1903) ; la plus forte a été 773,1mm, en 1904 (776,5mm, en 1903).

Température, - La température moyenne de l’année 1904 (10,4°) est sensiblement la même que celle de l’année 1903 (10,38°) ; ces deux nombres sont supérieurs à la normale (9,7°).

La moyenne des minimums, 6,2° en 1904, était 6.6° en 1903 ; celle des maximums, :15,4° en 1904, était 15,1° en 1903.

Les températures extrêmes observées ont été -7°,1 et 36°,9 en 1904 ; elles avaient été - 9°,5 et 32°3 en 1903.

Les nombres qui précèdent sont relatifs aux observations faites au Parc Saint-Maur. En ce qui concerne les stations d’Europe et d’Algérie, les extrêmes de température notés en 1904 ont été -36° à Haparanda et 44° à Tunis. Ils avaient été en 1903 -35° à Arkangel et 46° à Biskra.

Rappelons que le thermomètre a atteint, en France, 42,9° a Montpellier le 19 juillet : c’est la plus haute température qui ait été jusqu’ici observée en France avec un thermomètre placé sous un abri.

Pluie. - Le nombre des jours de pluie (141) en 1904, est inférieur à celui (159) de 1903 ; on a recueilli en 1904, au Parc Saint-Maur, 527 millimètres d’eau, contre 541 millimètres en 1903 (la moyenne pour la période 1841-1890 est de 594mm). La plus forte chute de pluie a eu lieu le 13 septembre et a donné 23mm,7 d’eau.

Le mois d’octobre, généralement pluvieux, a été particulièrement sec en 1904 (18,1mm d’eau seulement).

Vent. - La plus grande vitesse que le vent ait atteinte à Paris, en 1904, a été de 35,6 m/seconde, relevée à la Tour EiIfel, le 24 juillet à 15 h. 30 minutes.

J. Derôme

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.