Zoologie

Avant de terminer ce travail, il est nécessaire de jeter un coup d’œil rétrospectif sur les faits détaillés que nous venons d’étudier, afin de bien comprendre quelles sont les conclusions générales que nous pouvons en déduire. Un point important est aujourd’hui bien prouvé : c’est que le lehm est le (...)

L’industrie de la pêche maritime côtière soulève des questions d’ordres très divers, économiques, administratives, militaires, Industrielles ou sociales, dont l’importance n’a pas échappé au Gouvernement. C’est ainsi que l’élude de quelques-unes de ces questions, faite par les soins de l’Administration de la (...)

Une innovation très appréciée par le public vient d’avoir lieu dans la galerie zoologiqne du British Museum. Dans les nouvelles vitrines, les oiseaux empaillés sont placés dans leur milieu naturel au lieu d’être rangés, suivant le mode ordinaire, à côté les uns des autres. Ainsi deux grèbes à crête, du (...)

Le pinson est un des oiseaux les plus répandus dans les bois et dans les jardins ; c’est aussi l’un des plus aimés. Tout en lui est fait pour plaire ; sa grâce, sa vivacité, ses couleurs qui, sans être brillantes, sont très variées et harmonieusement mélangées, son chant même pour lequel certains (...)

L’âne, « cette caricature du cheval », comme on l’a nommé, assez injustement d’ailleurs, a trouvé de nombreux détracteurs, mais il a eu aussi des panégyristes, et plus nombreux qu’on pourrait le supposer. La Fontaine concède que l’âne est « bonne créature » ; dans les Animaux malades de la peste, il (...)

Le loup et le renard ont toujours joué dans la fable un rôle de première importance. Esope, Phèdre, les auteurs inconnus du Roman du Renart, nous ont raconté les aventures de ces deux larrons, très proches parents, s’il faut en croire le fabliau du moyen âge, puisque Ysengrin, le loup, est l’oncle du (...)

Le pigeon a des formes et des mouvements d’une grâce toute particulière ; la régularité de ses mœurs, les soins dont il entoure sa compagne et ses petits ; en ont fait de tout temps l’emblème de l’amitié tendre et fidèle. « Deux pigeons s’aimaient d’amour tendre » est bien la phrase qui peut résumer toute (...)

Les blaireaux, à cause de leur corps lourd et massif, de leur marche plantigrade, ont été rangés pendant longtemps parmi les ours ; quelques naturalistes attardés les y placent même encore, mais par le squelette, la dentition, ce sont des mustélidés, c’est-à-dire qu’ils appartiennent au groupe des (...)

Nous avons précédemment publié l’intéressante description que M. le professeur Vaillant a faite de l’Eurypharynx pelecanoïdes, curieux poisson des grandes profondeurs de l’Atlantique recueilli lors de la dernière campagne du Travailleur [1]. Un savant naturaliste américain M. Ayres, a fait connaître (...)

FACULTÉ DES SCIENCES DE GRENOBLE COURS DE M. CARLET Messieurs, La sangsue est un des animaux : les plus connus, un de ceux : que l’on considère comme utiles à cause des services qu’ils rendent à l’humanité. Les médecins l’ont étudiée au point de vue de ses applications et les anatomistes ont fait de son (...)

Le polymorphisme et l’apparition des espèces nouvelles Pour donner une dée complète de la faune entomologique de la Nouvelle-Guinée, il faudrait écrire bien des pages et les accompagner de nombreux dessins, mais en effleurant un sujet on peut à la dérobée jeter quelques aperçus, souvent plus (...)

Le lieutenant belge Nys, qui était parti pour le Congo en novembre 1902, avec la mission d’étudier le dressage des éléphants et des zèbres ( Voy. n°1110, du 8 septembre 1894, p. 250, et n° 1574, du 25 juillet 1903, p.115), a obtenu de très importants résultats en ce qui concerne ces derniers (...)