Botanistes, zoologistes et agronomes

La science française, si péniblement éprouvée depuis quelque temps, vient de subir une nouvelle et grande perte. H. Milne-Edwards est mort mercredi dernier, succombant à une douloureuse maladie, dont la marche rapide, depuis quelques semaines, avait enlevé à tous les amis de l’illustre doyen de la (...)

La science française, très éprouvée depuis quelques années par la mort d’un grand nombre de ses représentants les plus éminents, a fait une nouvelle et cruelle perte en la personne de M. de Quatrefages. Le célèbre naturaliste, dont les recherches auront contribué à tant de progrès, a su faire briller (...)

Ch. Darwin, que la mort a récemment enlevé à la science, est incontestablement l’un des plus remarquables naturalistes de notre siècle, et l’un des plus grands philosophes qui aient jamais existé. Fils du Dr R. W. Darwin, petit-fils du célèbre Érasme Darwin, il naquit à Shrewsbury, en 1809. Le futur (...)

Max Pavans de Ceccatty Biologiste né à Sfax (Tunisie), en 1927, Max Pavans de Ceccatty est mort dans la nuit du 18 au 19 décembre 2009, à Montpellier, d’une embolie pulmonaire. C’est également à Montpellier qu’il a fait ses études (1950-1955). Il y a préparé sa thèse sous la direction de Mlle O. (...)

Le 26 septembre 1883 est décédé à Lausanne M. Oswald Heer, professeur au Polytechnicum et à l’université de Zurich. L’illustre naturaliste était né à Glaris en 1809 ; son père était médecin. Il étudia d’abord la théologie et fut reçu ministre protestant ; il se décida peu de temps après à faire des études de (...)

Maxime Cornu, enlevé prématurément à la Science, avait de bonne heure manifesté des aptitudes remarquables pour les sciences naturelles, Né à Orléans, en 1843, il entra à l’École Normale en 1865, après de brillantes études. Reçu docteur en1872, pendant qu’il occupait les fonctions. de répétiteur de Botanique (...)

Édouard Bornet, le savant éminent, l’homme modeste et bon, si accueillant pour les travailleurs, vient de s’éteindre après une courte maladie. Son œuvre considérable est caractérisée par deux découvertes qui, dépassant les Iimites de la science il laquelle elles s’appliquaient, ont eu un grand (...)

Né à Toulouse le 16 juin 1846, Douvillé est mort à Paris le 20 janvier dernier. Sorti de l’École polytechnique dans le corps des Mines, il fit presque toute sa carrière dans le service de paléontologie de l’École des Mines où il professa de 1881 à 1911. Les riches collections de cette école lui fournirent (...)

La science agronomique vient de faire une perte dans la personne de M. Pagnoul, correspondant de l’Institut. Directeur de la Station agricole du Pas-de-Calais, M. Pagnoul a poursuivi pendant plus de vingt ans des travaux de Chimie et de Physiologie végétales relatifs aux céréales et aux plantes (...)

La vie de Strasburger réaIise au suprême degré l’existence de l’homme voué à l’idéal de la recherche scientifique ; elle se partage tout entière entre la famille et le laboratoire, avec, pendant la période des vacances, quelque course dans la montagne ou quelque séjour sur les bords ensoleillés de la (...)

Jean-Baptiste Pierre Antoine de Monet, chevalier de Lamarck(1er août 1744, Bazentin, Somme -18 décembre 1829, Paris). Il poursuit des études chez les Jésuites d’Amiens, de 1755 à 1759, avant d’entamer une carrière militaire en 1761, sous le nom de Chevalier de Saint-Martin. Il devient officier sur le (...)

Documents à télécharger

  • Auguste Trécul (PDF, 105 ko)
    Léon Guignard Revue générale des sciences pures et appliquées 30 octobre 1896