Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |

Accueil > Biographies de Scientifiques > Botanistes, zoologistes et agronomes > Max Pavans de Ceccatty (1927 - 2009)

Max Pavans de Ceccatty (1927 - 2009)

Mis en ligne par Denis Blaizot le vendredi 18 février 2011

JPEG - 108.5 ko
Max Pavans de Ceccatty

Biologiste né à Sfax (Tunisie), en 1927, Max Pavans de Ceccatty est mort dans la nuit du 18 au 19 décembre 2009, à Montpellier, d’une embolie pulmonaire.

C’est également à Montpellier qu’il a fait ses études (1950-1955). Il y a préparé sa thèse sous la direction de Mlle O. Tuzet, thèse soutenue à Paris en 1955 devant un jury présidé par le professeur Grasset. Le titre en était Le système nerveux des éponges calcaires et siliceuses.
Nommé à l’Université de Lyon en 1958, soutenu par l’obtention d’un Laboratoire Associé au CNRS, il a pu mener ses recherches conjointement à son rôle d’enseignant.

Il avait publié des ouvrages de vulgarisation scientifique, auxquels une précision rigoureuse et un souci de pédagogie envers le grand public avaient assuré un large lectorat. Notamment avec La Vie de la cellule à l’homme (Seuil, 1962), qui fut un succès de librairie inattendu. Collaborateur de la revue Esprit, dans les domaines scientifique et politique, il a fondé la collection « Science ouverte », aux éditions du Seuil, où il a fait partie, dans les années 1960 et 1970, du comité de lecture.

Il a participé dès 1964, à la création du Centre de Microscopie Électronique Appliquée à la Biologie avec Jacqueline BOUMENDIL.

En 1989, Yves Lequin, pour son opuscule consacré au CNRS, intitulé « Cinquante ans de recherche à Lyon », lui a demandé de raconter ses souvenirs de cette institution.

Max Pavans de Ceccatty ouvrait toujours son premier cours par ses mots : je m’appelle Max de Ceccatty, je suis marié et j’ai deux enfants. Ce qui n’a pas empêcher ses anciens « élèves » d’organiser en 2003 une réunion pendant laquelle il a pu retrouvé tous ceux qui l’avaient entouré, femme de ménage, secrétaires, techniciens, chercheurs et enseignants qui pour quelques mois ou quelques années avaient partagé sa vie professionnelle. Certains venaient de loin, Londres, Nice ou Paris, d’autres étaient restés plus présents au cours du temps mais c’est avec la même émotion qu’il a vécu cette journée avec chacun d’eux.


Merci à son épouse d’avoir bien voulu relire et compléter cette page.


Ses publications

  • La vie de la cellule à l’homme, Éditions Du Seuil - 1962
  • Integration and Symmetry in Beroe, avec Mari-Luz Hernandez, American Zoologist — 1965
  • La cybernétique et les êtres vivants, revue Atomes N°225 — Octobre 1965
  • La vivisection : point de vue d’un biologiste, revue Atomes N°243 — Mai 1967
  • Eléments de biologie cellulaire [Livre]. 1,. Structure cellulaire. Energétique cellulaire. L’organisation des métazoaires. Biologie cellulaire. par Gaston Ducet, Max Pavans de Ceccatty, Philippe Lebreton ; dir. de publication Jean-Marie Legay. Éd. Médicales Flammarion, 1968
  • Demonstration of actin filaments in sponge cells, Cell Biology International Reports Volume 5, Issue 10, October 1981, Pages 945-952
  • In vitro aggregation of syncytia and cells of a hexactinellida sponge, Developmental & Comparative Immunology, Volume 6, Issue 1, Winter 1982, Pages 15-22
  • Conversations cellulaires et communications humaines, Éditions Du Seuil - 1991
  • L’aube des savoirs et des dieux - Essai de neuro-anthropologie, L’Harmattan - 1997
  • Valbert ou la vie à demi-mots (autobiographie), L’Harmattan - 2002
  • Préfacier de Petite histoire de la psychiatrie allemande de Jean-Claude Grulier, L’Harmattan - 2006