Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |

Accueil > Livres récents & nouveautés > Agronomie & alimentation > Des insectes au menu ?

Des insectes au menu ?

Vincent Albouy & Jean-Michel Chardigny

Mis en ligne par Denis Blaizot le dimanche 10 juillet 2016

JPEG - 34.9 ko

Titre : Des insectes au menu ? Ce qui va changer dans mon alimentation au Quotidien
Auteurs : Vincent Albouy & Jean-Michel Chardigny
Préface de : Miguel Prosper
Hors-Collection
Langue Français
Nb de pages 168
Editeur Quae
Livre broché
ISBN-13 978-2-7592-2454-8
Sorite 16/06/2016
Format 21,5 x 13,5 cm
Poids 240 grammes
Prix recommandé 16,00 €

Quatrième de couverture :

Des insectes à notre menu dans le futur !

Simple rumeur ou prévision crédible ? Un entomologiste et un spécialiste en nutrition se sont associés pour faire le point des pratiques anciennes ou émergentes et répondre à nos questionnements : est-ce vraiment bon pour moi et pour la planète ? Est-ce antinature d’en manger ? Comment les élève-t-on ?

Le constat est simple. Augmentation de la population mondiale et de son niveau de vie, plafonnement des rendements agricoles, lutte accrue contre le changement climatique risquent d’entraîner une pénurie de protéines à l’horizon 2050. Les insectes seraient le meilleur moyen de résoudre le problème. Déjà consommés par 2 milliards de personnes dans le monde, ils cumulent de nombreux avantages : richesse en protéines, élevage facile et économe, bon rendement…

Mais des freins peuvent remettre en cause leur présence à grande échelle dans nos assiettes en 2050 : blocage culturel, risques sanitaires, difficultés d’élevage et de règlement... Écrit dans un style humoristique et accessible, cet ouvrage vous donne toutes les clés pour vous forger votre opinion et, qui sait, inscrire des insectes à l’un de vos prochains menus…Vous reprendrez bien une petite chenille ?

Mon avis :Il est génial. Lisez-le !... Comment ça, c’est trop court ? Bon, que puis-je dire de plus ?

Première chose : contrairement à certains ouvrages que je reçois depuis quelques mois, il n’y a pas de coquilles (enfin, si. Peut-être une... que je ne retrouve pas. Un mot en double). C’est écrit dans un français clair et concis. L’auteur ne vous perd pas dans des phrases alambiquées ni ne vous étouffe pas sous une montagne de références bibliographiques.

L’ouvrage est découpé en quatre parties :

  1. Historique de la consommation d’insecte par les êtres humains
  2. Lesquels peut-on manger et pourquoi le faire ?
  3. Quels sont les freins, sociaux, économiques, sanitaires, etc. à cette consommation.
  4. L’avenir de cette pratique.
  1. Vous apprendrez beaucoup de choses sur les habitudes passées et présentes de la consommation d’insectes. En particulier, que seuls les occidentaux ont une forte répugnance à en consommer sans que l’on sache vraiment pourquoi. d’autant plus que l’habitude était encore vivace de le faire dans certains régions il y a peu. Comme avec ces fromages de production très locale qui ne se consomme que quand ils sont saturés d’asticots. Partout ailleurs (que ce soit en Amérique du sud et centrale, en Afrique ou en Asie du sud-est) la consommation d’insectes est encore d’actualité même si l’occidentalisation des pratiques alimentaires tend à la faire disparaitre à une époque où il faudrait plutôt la développer.
  2. Mais lesquels manger ? Le nombre d’espèces comestibles identifiées dépasse les 2000. Mais toutes n’ont pas le même intérêt nutritif, gustatif ou commercial. Certaines espèces faciles à élever ne sont pas d’un grand intérêt. D’autres, au contraire, sont d’un grand intérêt gustatif ou nutritionnel mais pas faciles à produire ou à transformer en aliments agréables à consommer. Il reste encore beaucoup à faire de ce côté là pour faciliter la consommation d’insectes.
  3. L’aspect de l’insecte entre pour ne part importante dans les freins à sa consommation. Carapace (même problème qu’avec les crevettes qu’il faut décortiquer), nettoyage (Nous avons le même souci avec les escargots par exemple), conservation et autre problème de production et de transformation sont des difficultés qui s’ajoutent aux simples réticences d’ordre culturelles.
  4. Les choses changent. Les réticences, réglementations semblent s’assouplir. Mais peut-on en conclure, comme certains veulent bien le croire que les insectes seront couramment au menu d’ici 2050 ?

Lisez ce petit livre et vous en saurez plus.

En bref : Si vous êtes curieux de l’avenir alimentaire de nos sociétés modernes, lisez les 180 pages de ce petit livre. Vous en saurez plus sur les possibilités alimentaires qu’offrent les insectes.

PNG - 13 ko
Découvrez d’autres critiques de ce livre sur Babelio

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autre chroniques sur Livraddict

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?