Ajouter ce site à vos favoris ! | Rejoignez-nous sur Google+ |

Accueil > Livres récents & nouveautés > Histoire et philosophie des sciences > Les mathématiques sont la poésie des sciences

Les mathématiques sont la poésie des sciences

Cédric Villani

Mis en ligne par Denis Blaizot le samedi 16 juin 2018

Titre : Les mathématiques sont la poésie des sciences. Suivi de L’invention mathématique par Henri Poincaré
Auteur : Cédric Villani
Illustré par : Étienne Lécroart
Éditeur : Flammarion
Collection : Champs
À paraître le 06/06/2018
Genre : Sciences
128 pages - 108 x 178 mm Noir et blanc - Broché
ISBN : 9782081422414
Prix : 5 €

Présentation de l’éditeur :

En mathématiques comme en poésie, le génie naît souvent des fulgurances. On peine à résoudre un problème, à trouver l’inspiration ? Une promenade improvisée sur une falaise, ou bien une tasse de café noir suivie d’une nuit d’insomnie peuvent y remédier.
Ainsi, les mots et les idées s’assemblent comme les données d’une équation ; ce qui était, a priori, sans rapport forme un nouveau langage et éclaire un aspect insoupçonné du monde...
Mathématicien virtuose épris de poésie, Cédric Villani trace des parallèles audacieux entre deux univers qui se rejoignent dans leur aspiration au sublime.

Mon avis : Cédric Villani a fait le choix pour son titre d’une citation de Léopold Sédar Senghor. Et comment un mathématicien pourrait-il ne pas adhérer à cette phrase : Les mathématiques sont la poésie des sciences. Mais l’auteur met un point d’honneur à préciser qu’il aurait préféré que Senghor utilise le singulier. Mais voilà, en français, par un hasard linguistique comme il y en a tant dans notre langue, nous disons LES mathématiques alors que nous disons LA physique, LA chimie, LA psychologie, etc. Pourtant, toutes ces disciplines, à l’instar des mathématiques sont cloisonnées en un certain nombre de domaines de façon tout aussi nette que la Mathématique. Aussi Cédric Villani fait attention tout au long de ce petit opuscule à utiliser le singulier.

Que dire de plus de cet ouvrage sans en dévoiler l’intégralité ? Qu’il se lit facilement ? Tous ceux qui ont déjà lu un ouvrage de ce mathématicien savent que ses textes se lisent facilement et celui-là ne déroge pas à la règle.

Une partie du texte de Villani me semble être là en guise d’introduction au chapitre de Henri Poincaré L’invention mathématique extrait de son livre paru en 1908 : Science et méthode. Ainsi, le point de vue sur la créativité en Mathématique de l’un se trouve renforcé par le discours de l’autre.

En bref : À lire... sans hésiter même si « vous n’avez jamais rien compris aux maths » ;-)

PNG - 13 ko
Découvrez d’autres critiques de ce livre sur Babelio

JPEG - 25.2 ko
Retrouvez la fiche du livre et d’autre chroniques sur Livraddict