Les géologues et minéralogistes

Messieurs, En prenant pour la première fois la parole dans cette chaire, je réponds à vos sentiments unanimes en me faisant l’écho des regrets exprimés par les auditeurs du cours de minéralogie, lorsqu’ils apprirent que M. Friedel allait les quitter. Ils avaient tous apprécié sa science profonde, (...)

[!sommaire] A. de Lapparent Il y a presque exactement un an, le 13 mai 1907, les amis de M. de Lapparent avaient eu, avec lui, une grande joie. Son élection au Secrétariat Perpétuel de l’Académie des Sciences était venue couronner une brillante carrière scientifique. Telle était alors sa verte et (...)

Louis de Launay Louis de Launay, qui dirigea La Nature pendant plusieurs années avec son beau-frère E.-A. Martel, suit celui-ci dans la tombe à quelques jours de distance. Nos lecteurs n’ont sans doute pas oublié les brillants articles où éclataient sa pénétrante intelligence, sa culture aussi (...)

Édouard-Alfred Martel vient de mourir. Il fut directeur de La Nature de 1905 à 1919 et nos lecteurs se souviennent de cette longue série d’articles qu’il publia dans cette revue à partir de 1885, révélant un monde inconnu de gorges, de cavernes, de gouffres, de merveilles souterraines extraordinaires (...)

La science française vient de faire une perle cruelle dans la personne de M. Élie de Beaumont, membre de l’Institut, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences, inspecteur général des mines, professeur au Collège de France, mort le 21 septembre, au château de Canon, dans le Calvados. Nous (...)

Le savant géologue et météorologiste que la science vient de perdre, est né en 1814, à Saint-Thomas, aux Antilles. Il fit ses études à Paris, ainsi que son frère Henri, qui était appelé à devenir une des illustrations de la chimie française. Après avoir suivi les cours de l’École des mines, Charles (...)

M. Palmieri naquit le 21 avril 1807 à Faicchio, petite ville de 1.500 habitants, dans la terre de Labour, à treize kilomètres de Piedmonte, et faisant partie de l’antique Samnium. Dans sa première jeunesse, M. Palmieri reçut les enseignements de son père qui était passionné pour l’étude de la langue (...)

[!sommaire] Rarement les vocations scientifiques se déclarent au début même de la carrière des hommes qui contribuent le plus à l’avancement de nos connaissances. On peut naître avec le goût ou avec l’instinct de la science ; mais on ne se prépare pas à l’aire des inventions et des découvertes comme pour (...)

Le mois dernier (mai 1897), s’est éteint à Paris, après une longue et douloureuse maladie, un des Savants qui, dans ce siècle, a occupé l’une des places prépondérantes dans la science minéralogique. Né à Beauvais, le 17 octobre 1817, Des Cloizeaux rencontra à la fin de ses études classiques le (...)

Discours prononcé, à l’occasion des funérailles de G.-.A Daubrée par F.-A. Fouqué, de l’Institut.

Géologue et homme politique belge, Jean-Baptiste-Julien d’Omalius d’Halloy est né à Liège le 16 février 1783 et mort à Bruxelles le 15 janvier 1875.

Parmi les membres de l’Institut que l’année 1873 a moissonnés, un des plus regrettables est certainement M. de Verneuil, académicien libre. Le fauteuil que cet homme de bien avait rempli si dignement est aujourd’hui occupé par M. de Lesseps. M. de Verneuil appartenait par sa naissance et par ses (...)

Edouard-Alfred MArtel C'est un savant français, M. Martel, qui le premier explora les grottes immenses qui se trouvent dans certaines régions Au péril de sa vie, il a suivi des rivières qui coulent à des centaines de mètres sous terre. Il a créé la spéléologie, une science qui a pour but (...)

Documents à télécharger