Anthropologues, Anatomistes, Physiologistes et Médecins

(1825-1898) Le professeur Alexandre Laboulbène, officier de la Légion d’honneur, membre de l’Académie de médecine, professeur d’histoire de la médecine et de la chirurgie à la Faculté de Paris, vient de mourir à l’âge de soixante-treize ans. Il était né à Agen le 25 novembre 1825. Reçu interne des (...)

Il semble difficile de trouver des informations sur le Dr Paul Garsaux dont les travaux ont pourtant eu de l’importance dans la recherche en médecine aérospatiale. Voici ce que j’ai pu collecter en recherchant un peu sur internet et compléter grâce à la thèse de doctorat de Gwenaël Andrieu.

(29 septembre 1895) Pasteur vient de mourir : une des grandes lumières « lu XIXe siècle s’est éteinte. Notre devoir à nous, qui avons clé môles à sa destinée scientifique, c’est d’apporter notre témoignage, le jour sacré des funérailles. Déjà l’admiration et la reconnaissance publiques ont célébré son (...)

Quand le professeur Charles Richet avait obtenu le prix Nobel, en 1913, La Nature avait consacré un article (n° 2111) au rappel de ses multiples et importants travaux. Sa mort est un deuil national et M. Dangeard, président de l’Académie des Sciences, vient de rappeler sa grande figure dans les (...)

Il serait intéressant d’écrire l’histoire des obstacles que les savants eux-mêmes ont mis en France, dans les siècles passés, à la dissémination de la science et surtout à la création de nouveaux foyers scientifiques. Il serait intéressant de réunir les faits et de montrer combien, dans toutes les branches (...)

Rudolf Virchow est né le 13 octobre 1821, à Schivelbein, petite ville de la Poméranie (Allemagne du Nord). En 1843, il prit ses degrés en médecine à l’université de Berlin ; en 1846, il fut nommé prosecteur de l’hôpital de la Charité et eut la direction de toutes les pièces anatomiques de ce grand (...)

Messieurs [1], L’année dernière, à pareille époque, je vous faisais pressentir l’invasion du choléra épidémique en Europe ; mes craintes étaient malheureusement trop fondées. Le fléau indien, après avoir frappé ses premiers coups à Toulon, s’est étendu, en France, sur le littoral méditerranéen et la base (...)

Lecture faite à la Société de biologie.

Conférence faite, le 4 mars 1893, à l’Association française pour l’avancement des sciences. Cette étude, plus développée que la conférence, est extraite d’un ouvrage que M. Maurice Albert prépare en ce moment. Le premier volume de cet ouvrage aura pour titre : les grecs à Rome, 1e série : les Médecins. Le (...)

Celui qui fut pendant de longues années un des chefs de l’école obstétricale française, le Dr Tarnier, vient de s’éteindre brusquement, enlevé à l’âge de soixante-dix ans, par une hémorragie survenue dans le cours d’une maladie dont il souffrait depuis peu de temps. Dans l’apogée de sa réputation, ce (...)

HISTOIRE DES SCIENCES Un précurseur des théories microbiennes : J.-B. Goiffon, de Lyon (1658-1730) Lorsqu’en 1720 éclata à Marseille la terrible épidémie de peste restée célèbre dans l’histoire par l’héroïsme de l’archevêque de Belzunce et du chancelier de Chicoyneau, la France entière et les pays (...)

Le Dr Duchenne (de Boulogne), que la mort a enlevé à ses études, le 17 septembre 1875, était un des travailleurs les plus originaux qui aient marqué leur place dans les sciences médicales et en particulier, dans la science française. Né le 18 septembre 1806, à Boulogne-sur-Mer, (...)

Albert Calmette M. Lacroix, Secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences, a rappelé son œuvre en ces termes : « Albert Calmette est né à Nice, le 12 juillet. 1863. Médecin de la Marine nationale, puis, à partir de 1890, du Corps de Santé des Colonies, il a atteint le grade de médecin-inspecteur, (...)

Après Painlevé, après Calmette, la science française vient de perdre encore une de ses grandes figures : Pierre- Émile Roux, directeur de l’Institut Pasteur. Né à Confolens en 1853, il fit ses études au lycée de Clermont où Duclaux qui professait le remarqua. C’est ainsi qu’étudiant en médecine il entra (...)

Le docteur Morvan est mort il y a quelques jours. Bien en que son nom n’ait guère franchi les confins du monde médical, il nous semblerait injuste qu’il ne figurât pas dans cette Revue, où tout savant a droit à sa part d’honneur. Praticien exerçant modestement son art dans un canton du Finistère, à (...)

Paul Topinard, mort le 20 décembre 1911, fut le dernier représentant de la brillante phalange de savants français qui, dans la deuxième moitié du siècle passé, ont fondé l’Anthropologie et l’ont propagée dans le monde entier. Autour de maîtres comme Paul Broca et A. de Quatrefages, se groupaient alors des (...)

Ramon Y Cajal M. Caullery a rappelé devant l’Académie des Sciences la vic et l’œuvre du grand histologiste espagnol dans les termes suivants : « Santiago Ramon y Cajal, correspondant pour la section d’anatomie et zoologie, depuis le 26 juin 1916, décédé à Madrid il y a quelques jours, était né à (...)

La France vient de perdre un grand savant, Élias Metchnikoff qui, bien que, russe d’origine, était des nôtres depuis longtemps. Né en 1845 à Kharkoff, il fit ses études scientifiques en Russie, puis en Allemagne et devint à 25 ans professeur de zoologie à l’Université d’Odessa. Il s’était déjà fait (...)

Marie, François, Auguste Miramond de Laroquette est né le 10 septembre 1871 à Riom dans le Puy de Dôme. François pour l’état civil, mais il ne sera connu que sous le prénom de Francis sa vie durant. Quelques jours avant ses 20 ans, il devient « Santard » c’est-à-dire élève de l’école de santé militaire (...)

Marie-Théophile Griffon du Bellay est né le 14 août 1829 à Rochefort et décédé le 10 novembre 1908 à Saint-Nazaire. Docteur de la faculté de Médecine de Montpellier [1]. Il s’est engagé dans les services de santé de la marine. Officier de santé de 3e classe le 1er décembre 1849, de 2e classe le 18 (...)

Le Professeur Lannelongue, qui vient de s’éteindre à l’âge de soixante et onze ans, a tenu dans l’histoire de la Chirurgie contemporaine l’une des premières places, et l’on peut dire une place à part. Né dans le Gers, à Castéra-Verduzan, fils d’un modeste praticien de campagne, qui d’abord ne le destinait (...)

Parmi les chirurgiens du siècle dernier, Lord Lister, qui vient de mourir à l’âge de quatre-vingt-cinq ans, est certainement un de ceux qui ont eu l’influence la plus considérable sur l’évolution de la Chirurgie moderne. Professeur à l’Université de Glasgow en 1860, à celle d’Édimbourg en 1869, il vint à (...)

La Physiologie a fait de grandes pertes en ces dernières années : Helmholtz, Ludwig, Du Bois-Reymond ont l’un après l’autre, disparu ; le 13 octobre dernier, Rudolf Heidenhain succombait à Breslau des suites d’une affection intestinale qui l’avait, depuis quelque temps, éloigné de sa chaire et de son (...)

E. du Bois-Reymond, qui vient de mourir, était d’origine presque française. Son père, apprenti horloger à Neuchâtel, avait émigré à Berlin au commencement du siècle, et, grâce à son intelligence, s’était élevé au rang de professeur à l’École des Cadets, et finalement à celui de Conseiller intime des cantons (...)

Le célèbre clinicien français, dont les travaux sur les maladies du cœur sont universellement réputés, vient de s’éteindre dans sa soixante-seizième année. Né le 25 juillet 1825, il parcourut rapidement toutes les étapes des concours médicaux pour arriver au professorat qu’il exerça pendant de longues (...)

Lockhart Clarke (Jacob-Augustus), mort le 25 janvier dernier, à l’âge de soixante-quatre ans, est un de ces hommes qui pourraient appliquer à leurs travaux le vers d’Horace : Exegi monumentum aere perennius Né en 1817, il était encore enfant lorsque son père mourut, et sa mère, restée avec sept (...)

Charles Jean-Baptiste Comet est né en 1796 et mort en 1869. Il fut en 1818 auditeur du cours de Lamarck au muséum d’histoire naturelle et, pour l’armée, officier de santé à Paris. Docteur en médecine (Strasbourg — 1825) , il créa en particulier L’abeille médicale en 1844. Il était professeur (...)

Le 22 juillet dernier, a été célébré le centenaire de la mort de Bichat (3 thermidor an X). Le matin, une plaque commémorative avait été apposée sur la maison portant le n° 14 de la rue Chanoinesse, où sont morts Desault et Bichat. Un discours a été prononcé sur la tombe de Bichat, au Père-Lachaise, par (...)

Louis-Florentin Calmeil est né le 9 août 1798. Son père, reçu avocat, s’était retiré de bonne heure dans son domaine d’Yversay, en Poitou. C’est là. qu’il naquit, troisième fils d’une famille qui devait se compléter par la naissance de trois filles. Son père attachait la plus grande importance à. l’éducation (...)

Ce savant, qui vient de mourir le 7 mars 1889 dans sa quatre-vingt-troisième année, était né à Paris le 6 février 1806. Il étudia la médecine à la Faculté de cette ville, et ne tarda pas à se faire remarquer par son zèle et ses rares aptitudes. « En 1859, dit M. Raphaël Blanchard dans une excellente notice (...)

Voyez-vous passer là-bas cet homme à la taille élevée, à l’ample corpulence drapée dans une lévite qui n’en finit plus, à la démarche un peu lourde et très lente ? A son faux-col droit qui monte, mal empesé, le long des mâchoires, à son visage opulent encadré de courts favoris, à la finesse de son regard et (...)

Encore un deuil à enregistrer dans le monde de la science. Le Dr Georges Pouchet, professeur d’anatomie comparée au Muséum d’histoire naturelle est mort le 29 mars 1894 à l’âge de soixante et un ans. Né à Rouen le 26 février 1855, reçu docteur en médecine et docteur es sciences, Georges Pouchet était le (...)

Documents à télécharger