Le top 14 des découvertes scientifiques qui n’ont servi à rien

Aleksandra Kroh & Madeleine Veyssié
Mercredi 27 avril 2016 — Dernier ajout samedi 12 septembre 2020

Le top 14 des découvertes scientifiques qui n’ont servi à rien

Auteurs : Aleksandra Kroh & Madeleine Veyssié Éditeur :

186 pages

17 euros

ISBN : 978-2-0813-7587-1

Quatrième de couverture

Les cornues, les équations et les nanotechnologies vous fascinent ? Vous avez décidé de vous vouer corps et âme à la science ? Mais à quoi serviront vos découvertes ? Peut-être à rien, comme certains scientifiques qui y ont pourtant consacré leur vie…

S’agit-il de génies incompris ou de moutons noirs, d’inventeurs de haut vol ou de savants fous ? Et si d’authentiques percées se cachaient tout de même parmi leurs expérimentations loufoques ? En voici un réjouissant florilège !

Mon avis : Lorsque j’ai lu le titre de ce livre, je me suis dit que j’allais passer un agréable moment de lecture, avec un texte certainement humoristique, ou tout du moins sarcastique, empreint de légèreté et d’une vision bon enfant de ces fameuses découvertes scientifiques dont on cherche encore l’intérêt. La déception, je crois, n’en a été que plus violente et mon désarroi plus intense et, ce, pour deux grandes raisons. Tout d’abord, les sujets choisis : rien qu’avec les extra-terrestres, les alchimistes et les guérisseurs, j’ai eu de quoi faire la grimace car, pour moi, il y avait bien d’autres thèmes plus accrocheurs en terme de découvertes scientifiques « inutiles » (certaines n’en sont tout simplement pas, d’ailleurs, comme toute la partie sur les E.T). Mais le pire a été le traitement des sujets : sérieux. Les auteurs, toutes deux physiciennes, exposent les faits et dressent l’historique de chaque découverte sur un ton professoral, totalement dénué d’humour ou de légèreté, qui m’a très vite ennuyée. Parler des IG-Nobel le plus sérieusement du monde paraît en décalage avec ce qu’ils « récompensent » et un exposé très universitaire des sujets choisis m’a lassé à une vitesse impressionnante. Dès la première partie, consacrée aux extra-terrestres, je me suis sentie dépassée par ce parti pris et profondément ennuyée par ma lecture. J’ai juste esquissé un sourire avec l’histoire des spaghettis de Richard Feynman, scientifique hors norme. À la fin des 186 pages, facturées au tarif peu attractif de 17 euros, je me demande encore où voulaient en venir les auteurs. À mon sens, même en étant curieux des petites bizarreries de la science, il y une forme à donner à ce type d’ouvrage pour attirer le lecteur, lui donner envie de découvrir un aspect peu traité par ailleurs. Ici, ça n’est pas le cas.

En bref : Un livre que je n’ai pas du tout apprécié et que, sincèrement, je ne peux conseiller, étant bien incapable de définir un public auquel il conviendrait. Si certaines informations qu’il contient auraient pu éveiller mon intérêt, leur traitement soporifique a véritablement anesthésié ma lecture. Du coup, je n’ai pas l’impression d’avoir retenu quoi que ce soit, hormis l’histoire des spaghettis.

Découvrez d'autres critiques de ce livre sur Babelio voir en grand cette image
Découvrez d’autres critiques de ce livre sur Babelio